Fermer

Disiz La Peste – Splash

Un Bonhomme comme tant d’autres… comme par magie, personne ne le voit, ne l’entend et pour temps tic tac tic tac pour tant!

Splash dans sa chatte 😉

Publicités

Pas le temps de chercher un titre …

Mon premier – écrit ?! – claquage de pseudo révolutionnaire bac + mes couilles… Dick-ta-cratie & compagnie, léchant le fion de soral le caniche et dieudonné le blasphémateur. Des égarer – ? – tel le white de « The Sunset Limited » ou bien est-ce le black […] j’ai un trou de mémoire, merde alors ou est-ce un trou noir ? des barres.

M et M


  1. JE NE JUGE PAS, J’OSE a PEINE JAUGER.


GONG SHOU DAO

En Exclu pour le Journal de *Mustapha *Menier, enfin si mon site est tjs accessible, faudrait que je vérifie, 12C4!  VADE RETRO YOUTUBE & CO – ou négocie vieille fiotte –

1 point C tout .

Sans titre.jpg

FILM DISPONIBLE EN TÉLÉCHARGEMENT LÉGAL SUR
http://www.asia-choc.biz/

Douce nuit et n’oubliez pas de regarder les pyjamasques sur Gulli 😉

Then u can call me YOYO

Boudhaaaa

Fulltime Killer

Scan529.jpg
Entrer une légende <<<< lien hypertexte 

Le roman de science-fiction que je commence à rédiger… tout vient à point, l’agriculteur, le cuisinier – et j’en passe – ont appris simplement cela en testant en observant  :p

20171201_074256

La Route sera Longue…

9001.jpeg


« Ce que Homme peut, Femme le peut mille est une fois. »

– Tempo Maestria –

_______

Écrire ma peine, chanter nos douleurs
Toutes les couleurs de la terre sont nos couleurs
Où sont nos ailes ? Qui sont les couleuvres ?
Aucune lumière ne pénètre la lourdeur
Chante de tout cœur, prouve qu’on existe
Ranime la force et nos rêves d’exil
Quand le règne flippe la répression s’excite
Quand les temps deviennent crise on voit mieux qui s’déguise et la vision s’aiguise
Éclate l’armure qui t’as p’t’être convaincu que la vie est grise
Apaiser son âme la tâche est ardue
Aligne le soleil et la lune comme l’éclipse
Dieu est témoin on s’en sort au mérite
Aucune victoire sans galère, on s’en bas les couilles que si l’ordre est injuste
Impossible d’obéir, la Terre n’est pas à nous c’est nous qui sommes à elle
J’rappelle, paradis des hommes perdus, sacrifiant la peau pour la paye
Petit grain de sable dans l’univers dans lequel résonne les cris de détresse de la Terre
Non le temps c’est pas de l’argent, sera libre vraiment celui qui n’a pas peur de la perdre
Qui reste lui même, marche avec le vent, l’esprit ouvert et grand comme le cœur de chaque mère

Même si la route sera longue
Je sème des graines je rappelle
J’ai pris la plume pour apaiser ta peine
Clamer bien fort tout ce qui nous exaspère
Je chante pour nos âmes
La route sera longue
J’rap c’qui nous trotte dans la tête
C’qui déborde de nos cœurs, je rappe la Terre
La rage, la peine, j’enflamme, j’apaise je clame l’alerte
Je rappe rappelle

Une plume à la main, j’rap rappelle
Un son venu des entrailles de ma quête
Je suis venu, j’ai vu car j’ai marché partout
Où mon cœur et mon instinct m’ont dit de le faire
Des milliers de visages, des milliers de sourires
Des tas de villages aux couleurs de la Terre
Transparence de cœur, des souvenirs en pagaille
Qui me donnent la force de jamais lâcher l’affaire
Trop têtue, trop fidèle, trop idéaliste
Pourtant j’ai vu l’idéal, bien concret, dans ces contrées
Que le système tyrannise, ce système pro-guerre propage esprit conquérant
Des milliers, des millions, des milliards d’cicatrices
Si Babylone détruit on combat qu’en créant
En aimant son prochain comme un frère où un fils
Si on se réveille, on se libère de la peur qu’en aimant
J’rap j’rappelle, l’humanité sans héritage construit sa tour de Babel
Là où il faut que les cœurs redeviennent plexiglas
Pour espérer monter les échelons de la bête
Tout le monde se nique car rien n’est équitable
Et pour que ça tienne y’a besoin de ta dette
Que se lève l’humanité véritable
Au lieu de laisser les écrans nous bouffer la tête

Même si la route sera longue
Je sème des graines je rappelle
J’ai pris la plume pour apaiser ta peine
Clamer bien fort tout ce qui nous exaspère
Je chante pour nos âmes
La route sera longue
J’rap c’qui nous trotte dans la tête
C’qui déborde de nos cœurs, je rappe la Terre
La rage, la peine, j’enflamme, j’apaise je clame l’alerte
Je rappe rappelle

Chaque seconde fait partie du décompte
Tout ce qui vit porte en lui, une porte qui mène à l’intérieur des mondes
Le manque de pardon, quant à lui, nourrit nos propres démons
Transmute ta haine, faut beaucoup d’amour pour pouvoir dissiper ses ombres
Après l’hiver, vient le printemps, chaque âme a son horloge et ses propres saisons
J’rap j’rappelle, regard vers l’âme, découvre tes richesses avant que Dieu te rappelle
Ton incarnation c’est ton cadeau ton présent pourquoi vivre pour le regard des autres ou d’un tel
Rien n’est pire que de vivre loin de soi-même
Emmitouflé(e) derrière un manque de paraître
Respire ton âme avant de quitter la Terre
Incarne ton être avant que tout s’arrête

Même si la route sera longue
Je sème des graines je rappelle
J’ai pris la plume pour apaiser ta peine
Clamer bien fort tout ce qui nous exaspère
Je chante pour nos âmes
La route sera longue
J’rap c’qui nous trotte dans la tête
C’qui déborde de nos cœurs, je rappe la Terre
La rage, la peine, j’enflamme, j’apaise je clame l’alerte
Je rappe rappelle


Keny Arkana – Lejos

Pffiiouuu, cet album de rap! aie aie aie… merde O_o j’pensait plus que c’était possible ça!!! j’pensait plus savoir danser sur MA bonne vibes … kasded artémis, appelle moi neptune, des barres de rires j’te jure!!! allez tchuss.



J’peux pas oublier qu’j’arrive de loin
Plus loin encore que nos virées
Personne n’aurait parié qu’j’arrive vivante à ma majorité
J’ai survécu au cachot, à vos drogues, à votre autorité
J’m’en sors pas trop brisée, paix à tous ceux qui nous ont quittés
J’ai l’mal de vivre, le coeur coincé dans l’passé
J’parle à mes absents en larmes, les souvenirs entassés
Une lame plantée dans l’abcès
Faut qu’j’trouve la paix avant d’clamser
Pieds nus, j’cours sur des brasiers 
Ma plume défie vos gratte-ciels
J’connais l’instinct de sacrifice POW
Fuck tous vos artifices POW
S’voiler la face, c’est pas du pacifisme POW
Chaque guerre est fratricide
Activiste, le monde est glauque
Wesh vas-y atterris
Tout l’monde veut acquérir
Donc s’y attacher, moi je n’pense qu’à guérir

J’me casse en pleine nature, appelle-moi Artémis OH
Insupportable comme un chemtrail OoH

comme un chien de paille Mon âme est triste
J’manie l’éclair, car de la foudre j’ai la maîtrise
La vie est brève, ma rime est claire, y’a zéro place pour ta traitrise

POW POW POW

Llegamos de tan lejos
En todos sentidos, tan lejos
En silencio llevamos una fuerza
Tan lejos, cada uno tiene la carga de su camino

Même si l’eau a coulé sous les ponts
Ou qu’les ponts soient passés à l’eau
J’garde mon lien personnel avec dedans et avec là-haut
Gosses des ruelles, citoyenne du monde je casse les barreaux
Fille spirituelle del su commandante Galeano
Corazón zapatista
En vivo del barrio
Epoca salida de la pinche poca del diablo
Humanos todos hermanos
Ni maestro, ni esclavo

Cantando la luz en las ruinas de un mundo quemado
lejos

De lo que extraño j’déstabilise les scénarios
Imprévisible comme la vie, choquée de la bêtise des fachos
Ma plume a touché en plein cœur
Sans les télés, ni les radios
Insensible à leurs boycotts, à leur sistema pesado
Cher public, ensemble on a niqué l’industrie
Pas besoin de leurs médias, pour faire vivre la musique
Qui a tué l’rap, noyé au fond d’un jacuzzi

J’ai choisi l’mic et pas l’Uzi pour tirer sur lois abusives

POW POW POOWW

Llegamos de tan lejos
En todos sentidos, tan lejos
En silencio llevamos una fuerza
Tan lejos, cada uno tiene la carga de su camino


– Ptite trompette victorieuse, pour clôturé ce rythme paisible –

Muchas gracias Arkana

DA2VoLmXYAEUg4Y.jpg
L’esquisse 3 – Paru le 2 juin 2017
Il n’y à aucun morceaux à jeter dans cet opus !!! buy it

Casse le schéma – Keny Arkana

« Hey… Usa, listen best french rap! »

Tout tourne autour du Soleil (2012) Keny Arkana

Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Celui qui nous dirige, la loi du plus fort
Exige qu’on piétine le faible
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Prestige et rapport de force qui existent à l’intérieur de nous-même
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Celui qui nous dirige, la loi du plus fort
Exige qu’on piétine le faible
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Prestige, et rapport de force qui existe à l’intérieur de nous même
Quand est ce qu’on casse le schéma ?

Celui qui nous divise, celui dont on porte l’empreinte
Perfide, il se déguise, terre en crise
Brise le vice de ceux qui nous détruisent
Disciple d’Iblis qui glissent dans la bêtise
Jusqu’où on supportera de se laisser faire ?
Respire car tout n’est qu’éphémère
Vénalité et vanité l’humanité sa jeunesse est vénère « V haine air »
Éduqué à la haine dans l’arrogance d’être mieux que l’autre
Alignés ces travers : luxure et pouvoir ont corrompu les Hommes
Ne les écoute pas, l’avidité ne peut rendre heureux
Elle alimente le manque qui nous manque
Demandez à leur monde qui nous rend peureux
Toujours plus qu’autre fois
La compet’ ? Votre foi !
L’autre vu que comme un adversaire, jamais comme un autre soi
Combien écraseraient leur frère pour paraître plus grand ?
Combien rêvent de la vie des maîtres et des bourreaux qui nous truandent ?
Babylone est en nous donc on reproduit la même
Mais jusqu’à quand on nourrira la haine ?

Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Celui qui nous dirige, la loi du plus fort
Exige qu’on piétine le faible
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Prestige et rapport de force qui existent à l’intérieur de nous-même
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Celui qui nous dirige, la loi du plus fort
Exige qu’on piétine le faible
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Prestige, et rapport de force qui existe à l’intérieur de nous même
Quand est ce qu’on casse le schéma ?

Celui qui nous opprime
Celui que l’on porte dans l’esprit
Qu’est à l’image de leur doctrine et de leur crime
Brille, ça rêve d’opulence quand les autres triment
Vrillent, brisés sous la moquerie, y’a pas d’amour dans leur hymne
Jusqu’à quand on restera assis là (hein ?)
À l’ombre de leur sillage à se faire mitrailler la tête par leurs images ?
Des vieux schémas, wesh réagis !
quand est ce qu’on fait tomber les masques ?
Marionnettes aux pieds d’argile
Marche ton rêve vas-y démarre
Quand est ce qu’on soignera les marques des peurs qui nous assiègent, asservis ?
Quand est-ce qu’on lèvera la tête de nos assiettes ? Averti
On craque car trop rigide, on nous harcèle d’interdit
Capte l’orientation malsaine dans ce que le système a permis
Société elle préfère jouer les stars
Quitte à vendre sa propre mère pour être maître de l’espace
Pour l’heure on est esclave
Changer le monde amène forcément à se changer soi-même

Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Celui qui nous dirige, la loi du plus fort
Exige qu’on piétine le faible
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Prestige et rapport de force qui existent à l’intérieur de nous-même
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Celui qui nous dirige, la loi du plus fort
Exige qu’on piétine le faible
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Prestige, et rapport de force qui existe à l’intérieur de nous même
Quand est ce qu’on casse le schéma ?

Schéma de domination rentré comme une obligation
L’harmonie n’a pas de roi mon ami souviens-toi
Nous sommes à l’image de ce monde
Nous sommes sa grandeur et son nombre
Et tout ces schémas sont avant tout imbriqués en soi
Schéma de domination s’approchant de l’abomination
Accusant l’autre pour ne pas se regarder en face
Les émotions tournent en rond
Comme les pensées des tourbillons qui nous enliseront alors

Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Celui qui nous dirige, la loi du plus fort
Exige qu’on piétine le faible
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Prestige et rapport de force qui existent à l’intérieur de nous-même
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Celui qui nous dirige, la loi du plus fort
Exige qu’on piétine le faible
Quand est ce qu’on casse le schéma ?
Prestige, et rapport de force qui existe à l’intérieur de nous même
Quand est ce qu’on casse le schéma ?

Berger Michel – Le Paradis Blanc

Le mot de M : […]

Ça ne tient pas debout est le neuvième et dernier album de Michel Berger sorti en mai 1990. Cet album, marque le retour de Berger en tant que chanteur après quatre ans d’absence (en 1986, ses amis Daniel Balavoine et Coluche décèdent, à cinq mois d’intervalle, tragiquement).

Il revient donc, avec une pochette sobre et un album plus sombre que les précédents, surtout avec le titre, Paradis Blanc.

Le , Michel Berger meurt à l’age de 44ans d’une crise cardiaque, Superficiel et léger, publié deux mois après sa mort, restera comme un hommage près de quatre semaines consécutives au Top 50, tout le mois de 

Leurs règles ont toutes une tombe, c’est ça qu’ils n’comprennent pas.
92i Veyron (de glace svp!).

Peleton d’exécution, appellez moi « Ernesto Che Guevara« .


Le Paradis blanc - page wikipedia

Il y a tant de vagues et de fumée
Qu’on arrive plus à distinguer
Le blanc du noir
Et l’énergie du désespoir
Le téléphone pourra sonner
Il n’y aura plus d’abonné
Et plus d’idée
Que le silence pour respirer
Recommencer là où le monde a commencé

Je m’en irai dormir dans le paradis blanc
Où les nuits sont si longues qu’on en oublie le temps
Tout seul avec le vent
Comme dans mes rêves d’enfant
Je m’en irai courir dans le paradis blanc
Loin des regards de haine
Et des combats de sang
Retrouver les baleines
Parler aux poissons d’argent
Comme, comme, comme avant

Y a tant de vagues, et tant d’idées
Qu’on arrive plus à décider
Le faux du vrai
Et qui aimer ou condamner
Le jour où j’aurai tout donné
Que mes claviers seront usés
D’avoir osé
Toujours vouloir tout essayer
Et recommencer là  où le monde a commencé

Je m’en irai dormir dans le paradis blanc
Où les manchots s’amusent dès le soleil levant
Et jouent en nous montrant
Ce que c’est d’être vivant
Je m’en irai dormir dans le paradis blanc
Où l’air reste si pur
Qu’on se baigne dedans
A jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d’enfant
Comme, comme, comme avant
Parler aux poissons d’argent
Et jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d’enfant
Comme avant

Question? i ask you a question!!!

Que peut bien valoir un album de Rap qui fait platine face à une chanson, une chanson… pas un son ou une pulsion…

Que peut bien valoir un album de Rap qui fait platine quand bien même il serait pondu par le très médiatiquement proclamé meilleur rappeur français…

Que peut bien valoir un album de Rap qui fait platine face à une seule chanson de Damien Saez…

Enjoy, brother « le génie français » by excellency.

Elle est Gauloise au p’tit vin blanc
Elle est contre gouvernements
Elle est pas fille des religions
Elle est pas putain du pognon
Elle est vent du Nord ou d’Ouest
Elle est vent du Sud ou de l’Est
Elle est sans-abri à la rue
Elle est toujours peine perdue
Elle est gitane elle est profane
Elle est quand la gauloise plane
Elle toujours fumeuse de joints
Elle dort dans les gares en chemin
Elle est solidaire au combat
Elle est Varsovie Messina
Elle est pas banquière pour un sou
Elle est pas bottes au garde à vous
Elle est sans-abri sans frontière
Elle est contre totalitaire
Elle est j’t’emmerde avec ta thune
Allez vas-y ressers une brune
Elle est ma gueule de Picasso
Elle est tous mes potes au pinceau
Kusturica Sarajevo
Elle est pas loin la Gestapo

Mon Européenne c’est pas la Bruxelles
Mon Européenne c’est pas Genève
C’est pas la thune tu marches ou crèves
Tu sais moi mon Européenne
Elle a pas vraiment de frontières
Son corps c’est la planète entière
N’en déplaise au peuple bourgeois
Tu sais mon Européenne à moi

Elle est keupon rat sur l’épaule
Elle est tatouage de la taule
Elle est accordéon sanglot
Elle est accorde-moi un tango
Elle est destin des origines
Elle est racine gréco-latine
Elle est contre l’union bancaire
Elle est mes révolutionnaires

Elle est pote à Mimi Pinson
Elle est Roumanie sans pognon
Elle est guillotine pour les rois
Elle est plutôt comme toi et moi
Elle pas médiatique je crois
Elle est pas politique bourgeois
Elle est paysanne au combat
Elle est partisane quand elle boit

Elle est ouvrière licenciée
Non c’est pas la fille du progrès
Elle est bandonéon métro
Elle est plutôt Manu Crado
Elle est nordique nord-africaine
Elle est un peu baltique aussi
Elle a des airs de statue grecque
Elle a des airs des Italies
Qu’on dirait Paris à Venise
Qu’on dirait Namur aux Marquises
C’est Gauguin qui peint la terre
Comme un pinceau vous dit mon frère
Mon Européenne c’est pas Bruxelles
Mon Européenne c’est pas Genève
C’est pas la thune du marche ou crève
Tu sais moi mon Européenne

ALLEZ SORT T’ES TRIPES NOW !!!

Elle est pas Merkel ou Hollande
C’est pas la valse des propagandes
Des discours de haine au bistrot
Elle est roumaine dans les métros

Elle a pas un rond fin du mois
N’en déplaise au peuple bourgeois
Elle est pas Mercedes je crois
Elle est plutôt Grec au combat

Elle est Suédoise plans à trois
Elle est mon ardoise quand je bois
Elle est gréco-latine Germaine
Elle est Britannique quand elle traîne
Elle aime les bars elle aime la bière
Elle aime l’odeur du populaire
Elle est moitié louve moitié chienne
Elle est d’où qu’on aille d’où qu’on vienne

Elle est Barcelona corazon
Elle est Venise elle est Vérone
C’est pas la boursière de London
C’est l’enfer des Babylones
Elle est Cherbourg Saint-Pétersbourg
Elle est toutes les putains d’Hambourg
Elle est Russie américaine
Tu sais moi ma République haine

Elle est polka dans les métros
Elle est Gypsi elle est Django
Elle est pas ghetto à Calais
Elle est pas règne du billet
Elle est Flamenco sous Franco
Elle a le sourire du prolo
Elle est p’tit matin au bistrot
Elle a la gueule Greta Garbo
Elle est accordéon sanglot
Elle est accorde-moi un tango
Elle a la beauté Ukrainienne
Tu sais moi mon Européenne
C’est pas Bruxelles c’est pas Genève
C’est pas la thune tu marches ou crèves
C’est pas c’qui passe dans les radios
C’est pas c’qu’on lit sur tes réseaux

Elle est Allemande elle est Anglaise
Elle est Flamande elle est Française
Elle est Bulgare elle est Slovaque
Poing levé contre la matraque
Mon Espagnole mon Italienne
En farandole mon Européenne
Elle est Léttonne elle est Hongroise
Elle est Wallonne elle est Liégeoise
Elle est baltique elle est bohème
Ma Bolchévique ma Norvégienne
Elle est d’Athènes elle est Danoise
Elle m’fout la trique ma Suédoise
Elle est latine anglo-saxone
Puis souvent c’est vrai qu’elle est conne
Elle est continent vieille histoire
Elle est souvent sur des comptoirs

Elle est Galloise elle est Gauloise
Elle sait surtout m’laisser l’ardoise
Elle est révoltée polonaise
Elle a le sang nord-irlandaise
Elle est statue gréco-romaine
Tu la verrais mon Européenne
Ma Vénus à moi quand j’la traîne
Plus que tout mon Européenne

Qu’elle soit Chinoise ou Japonaise
Elle peut même être Américaine
De Saïgon de Tian’anmen
Tu sais moi mon Européenne
Elle peut venir de toutes les terres
Tant qu’elle me chante des missionnaires
Ouais c’est sûr elle a pas d’frontières

Elle a le corps d’la Terre entière

Le Yang Sheng Zhuang « Postures pour cultiver la vie »

http://www.qi-gong-paris.fr/Le-Yang-Sheng-Zhuang.html

Morceau choisit par le grizzly, il y a bcp de connerie de fantasmagorie sur le net à ce sujet! mais ya un fond bien réel! n’est-ce pas plus dangereux que le poison qu’on souhaite soigné !? je ne sait pas! nous ne sommes pas chinois, ne vivons pas en chine, n’avons pas leurs sagesses ou intelligences génétiques que sait-je ?

Ceci étant dit.

___________________________________

C’est un art millénaire chinois qui améliore la santé et la forme.

Le terme générique Qi Gong est apparu vers 1911.
Jusqu’alors, on disait Yang Sheng Shu ou « art pour cultiver la vie ».

Le Yang Sheng Zhuang n’ est pas du Qi Gong mais plusieurs experts de Qi Gong pratiquent aussi la fameuse « posture de l’ arbre » quintessence duYang Sheng Zhuang.

– Yang Sheng, qui est le nom que les initiés donnent à cette pratique, signifie « nourrir le corps ».
– Zhuang signifie « rester debout comme un pieu planté au sol ».

Sans titre.jpg
Les Maîtres Wang, Yao et Cui pratiquant le Yang Sheng Zhuang

Le Zhan Zhuang Gong est reconnu d’utilité publique en Chine depuis le milieu des années cinquante, date à laquelle Maître Wang a enseigné dans les instituts médicaux, comme celui de Hebei.

Le Yang Sheng Zhuang, basé sur l’étude du Zhan Zhuang Gong (« entraînement par les postures debout ») intègre simultanément, dans chaque exercice, quatre composantes : la posture, la concentration (méditation) qui instaure la détente, la respiration naturelle… élément essentiel BORDEL !!! puis c’est quoi la 4éme ?

La science l’a prouvé ET LE GRIZZLY L’a validé , « chez l’adulte, le rythme de l’activité cérébrale (mesurée métaboliquement) est dix fois plus élevé que celui de n’importe quel autre tissu du corps au repos. » En fait, le cerveau brûle dix fois plus d’oxygène et produit dix fois plus d’oxyde de carbone que le reste du corps.

Du point de vue scientifique, une activité excessive du cerveau a un impact sur tout le corps et tout y est activé : nerfs, hormones, muscles, tissus et organes. Lorsque le mental se calme, que nous pouvons ralentir ou arrêter les activités mentales et émotionnelles inutiles (rêverie, critique, apitoiement sur soi, dialogue intérieur et associations libres d’idées), activités qui occupent la plupart de notre journée, les cellules et les tissus de notre cerveau et de notre corps se reposent et récupèrent. Elles dépensent donc moins d’énergie et en entreposent davantage. Cela nous aide à augmenter le niveau général d’énergie dans notre organisme.

Il est bien connu que toute activité du  corps humain est contrôlée par le système nerveux central et périphérique qui, à son tour, est dirigé par l’activité du cerveau. Entraîner le cerveau et son émanation, la pensée (intention), pendant le temps des postures, est l’élément essentiel pour le bien-être et la santé. Pourquoi ?

  • L’état de quiétude et de relaxation équilibre nos systèmes sympathique et parasympathique. Cela veut dire que le nombre des pulsations cardiaques reste bas. La tension artérielle et la respiration se régulent.
  • Le système immunitaire se renforce.
  • Nous consommons moins d’énergie avec le système cardio-pulmonaire qui fonctionne pratiquement comme s’il était au repos. C’est LA pratique antioxydante par excellence !
  • Nous sommes dans un état de faire et non d’être.
  • Les pensées négatives s’évaporent.
  • L’organisme se trouve en meilleur état et il fait apparaître un bien-être physique et un optimisme à toute épreuve.
  • La pratique n’a pas d’effets secondaires négatifs.
Revenir en haut
%d blogueurs aiment cette page :