Disiz La Peste – Splash

Un Bonhomme comme tant d’autres… comme par magie, personne ne le voit, ne l’entend et pour temps tic tac tic tac pour tant!

Splash dans sa chatte 😉

Publicités

Pas le temps de chercher un titre …

Mon premier – écrit ?! – claquage de pseudo révolutionnaire bac + mes couilles… Dick-ta-cratie & compagnie, léchant le fion de soral le caniche et dieudonné le blasphémateur. Des égarer – ? – tel le white de « The Sunset Limited » ou bien est-ce le black […] j’ai un trou de mémoire, merde alors ou est-ce un trou noir ? des barres.

M et M


  1. JE NE JUGE PAS, J’OSE a PEINE JAUGER.


GONG SHOU DAO

En Exclu pour le Journal de *Mustapha *Menier, enfin si mon site est tjs accessible, faudrait que je vérifie, 12C4!  VADE RETRO YOUTUBE & CO – ou négocie vieille fiotte –

1 point C tout .

Sans titre.jpg

FILM DISPONIBLE EN TÉLÉCHARGEMENT LÉGAL SUR
http://www.asia-choc.biz/

Douce nuit et n’oubliez pas de regarder les pyjamasques sur Gulli 😉

Then u can call me YOYO

Boudhaaaa

Fin et moyen – Entrevue avec un tueur désarmé –


9 Déc 2017 - 22H - Modif du phrasé d'ici peu ou prou... ou pas! 
C'est l'heure de la balade sous les nuages, la pluie, la neige ou 
les étoiles...

Sous les éclats de rire de la foudre et le chant des armes
Ce monde sale où la poudre parle et le ciel boude
Une larme de sky pour nos morts, ceux que le sort poignarde
Maman, Dieu te garde, je sais que Papa nous regarde depuis les cieux
Depuis mes yeux via ma bouche, lâche ce qui me touche vieux
Je couche sur le faf ce monde vicieux pour ceux de ma couche
J’accouche ces mots seul dans ma putain de chambre
Deux mille un, mardi, le onze septembre

Okay, nom et surnom ?
L.I.N.O dit Monsieur putain d’Bors’
Date de naissance ?
30 / 04 / 77
Où ?
Le Havre de Paix
Y’a pas d’hasard 
Ton enfance ?
Foyer Parisien, Créteil, Vitry, j’grandis dans l’91
Ton premier crime au microphone ?
C’était en 95
Qu’est-ce qui t’inspire ?
La vie dans c’qu’elle a d’meilleur et d’pire
Mes frayeurs, l’monde, la fumée qu’j’inspire, j’expire
J’suis pas un putain d’player
J’aspire à autre chose
À quoi ?
M’arracher ailleurs, bâtir un empire, avant que j’saute !!!
d’m’investir dans l’son ?
Entre autres, faut dire, dans c’biz
Y’a un paquet d’rageux, pour trop d’mauvais payeurs
T’as des héros ?
Ali Mohammed, Malcolm le Rouquin, des gars d’en-dessous
Ton meilleur bouquin ?
« L’Art de la Guerre » de Sun Tzu
Aucun regret ?
Nan, aucun, si p’t-être un, mais j’ai du mal à m’en souvenir
J’devais être saoûl
Okay, de quoi on pourrait parler, ah ouais
Ton meilleur chanteur ?

La liste est longue, mais j’dirais Bob Marley
Pour « Redemption Song »

La meilleure arme ?
Le savoir
C’est vrai dans c’monde corrompu
Mais bon un shlass ou un calibre c’est pas mal non plus
Et la politique ?
Un bon président, c’est un mort, y’a pas d’miracle
Les gens s’demandent pourquoi on a râté Chirac sur les Champs
Ghetto star ?
Le label, ma clique, Villiers-le-Bel connexion
T’as connu d’bons flics ?
Nan, j’ai pas compris la question
Okay
Y’a la fin, les moyens, et l’premier justifie l’autre
A rien j’étais bon avant d’toucher un stylo
J’réponds au signalement A.R.S.E.November India Kilo
J’prends l’beurre et son oseille, on sort du lot
Ma clique et moi, l’industrie prend peur
Du populo j’suis la voix, ça pue l’calibre en pleurs
Le bitume staphilo, le beat tue, j’deale de l’espoir
A la zic j’m’accroche, sors le tos-ma, j’ai mis un blaze sur tes cauchemars « MM »
Ton avis on s’en branle, nous on navigue en eau trouble
C’est pas du Rembrandt nos graphs, souvent nos demains mènent au trou
Trop souvent même, ils disent; c’est fade
Ca fait danser, ou ça blesse
Loin du vide, j’m’évade comme François Besse, si tu piges
La concurrence ?
J’la baise
Ton territoire ?
C’est où j’pisse, sur la braise, danse
Ton premier texte ?
C’était à douze piges
Ton meilleur MC ?
NaS
Meilleur album rap ?
Illmatic et Chronic de Dre
Le son d’la basse ?
De force ou de gré
Ta devise ?
Ce qui ne tue pas renforce ta carrosserie
J’vois d’quoi tu parles
Les putes qui jactent renforcent ma carrosserie
Pour toi l’rap c’est… ?
Les cordes vocales, la bouche du ghetto
J’le dit au cas où ils auraient oublié une fois hors d’l’étau
Crois pas ta fouf quand elle prétend ne plus s’rappeller le nom d’mon gang
Mais surtout crois la si elle te dit qu’elle l’avait sur le bout d’la langue
La misère ?
Ça pousse le taux d’criminalité
Et l’argent ?
Ca fait pas d’amis, mais des ennemis de meilleurs qualités
Le succès ?
J’m’en tape, j’suis l’même homme
Celui qui t’chie des rimes atomiques
Une prod gonflée à l’uranium enrichi
Ouais j’ai saisi. Tes meilleurs films ?
CasinoLa Cité de Dieu, Buttman au Brésil , Snatch, et tous les Tarantino
John Woo, le Killer, toutes les bombes de Hong Kong

Le mot d’la fin ?
C’est que le début
Okay mec, moi j’ai mon compte

Fulltime Killer

Scan529.jpg
Entrer une légende <<<< lien hypertexte 

Le roman de science-fiction que je commence à rédiger… tout vient à point, l’agriculteur, le cuisinier – et j’en passe – ont appris simplement cela en testant en observant  :p

20171201_074256

La Fierté des Nôtres

Released2004


Lien hypertexte et/ou correction du phrasé à venir...
Donc, jvé profiter du soleil en attendant la neige...
Stay tuned, me the turtle; run ruun ruun then BURN!!!
Cesse de t’prendre pour moi hein hein hein … hein hein hein
Ewah a toutes les brigades du bitume
Spécial pour les virées nocturnes
C’est Catastrohff ewah original foulek style
Invincible le 94 toujours au contrôle Rassou t’es pas mon pote
J’te fume tu crapote tu sabote
Comme ton cas bote j’te rabote donc ça boite
Numéro 1 le son qui domine sur Paris
Tu t’prend pour Rohff t’as monté ta mafia kainri
Quoi les vers de terre veulent clash les boa
Quand j’tape un footing la foule me salue comme Balboa
Rocky j’suis aimé t’es qui tu touche pas une quille
J’suis plus dangereux qu’toi-même plâtré avec des béquilles(Refrain)
Idiot cesse de t’prend pour moi
Idiot non t’es pas comme moi
Idiot tu f’ras jamais l’poids
Pourquoi t’ressembler j’suis d’ja trop moi
Idiot cesse de t’prend pour moi
Idiot non t’es pas comme moi
Idiot tu f’ras jamais l’poids
Pourquoi t’ressembler j’suis d’ja trop moiC’est R-O-H-2-F le flow qui met des oi-des
Qu’arrache le sol les bécanes en quad
J’déboule avec mes kicks mes sners et mes sup
What’s up s’tu crois que tu peux faire plus lourd suck my zeub
Ici tu t’fais carroter tes clés elle s’font carroter
Si ton style c’était du coca y’aurai pas d’quoi roter
Tu veux ressembler à la rue, la rue n’a pas d’étrenne
Et si tu fais d’la chirurgie la rue t’trouvera l’portrait
Tes potes en retrait ….. Qui met un zef a X-or
Balance son gsx-r v’la l’sponsor bien vi-sert
A quoi bon sert de faire du free fight ju ji stu
Quand l’canon t’observe tu t’chie d’ssus
C’est l’niveau au d’ssus dans la rap on est pas né égaux
Parce que mon son s’la raconte j’me barre on est go fais gaffe aux negros
On n’a pas la même frappe j’ai dépasser ton corps j’me démarque la place concorde j’casse le délire a l’arc(Refrain)Ton disque est rayé ton micro s’enrayeTu lis mon journal t’avale une bite de pur sang je transperce, les veau-cer
Ceux qui veulent faire pareil recevront une convocation
Ok tu rap mais faut payer la taxe d’imitations
Le rap ma vocation c’est pas d’la rigolade même une limonade
Gros ma boisson coupé au sirop d’grenade
T’as pomper mon style hein petit vilain
Arrête tes potes hein c’est pas l’meme charisme demandes a tes potes hein
En featuring tu doutes hein m’redoutes hein j’sais qu’tu m’écoutes hein
Hey yo check check ma phase de ghetto youth hein
On joue dans l’meme club c’est moi qui marque les buts hein
L’pdg m’suce la bite hein puis apres tout j’m’en bas les couilles écoutes hein
Parles pas d’gun t’en as jamais vu un
Si oui c’était pas le tien
Encore faut il avoir les couilles d’s’en servir
D’puis le clip de pour ceux il veulent tous faire des roues
Si j’achète une Ferrari lourd ou une Lamborghini les zoulous

(Refrain)

Hey dis leur aux rappeurs euh sois disant hardcore c’est comment chez nous euh gros ?
Foulek ma gueule

Ilona Mitrecey « Un monde parfait »

Oui, je sait je ne suis qu’un grand gamin… mais putainnn que ça fait du bien! y’a un autre titre fusée qui m’a fait comprendre – elle, mais surtout les oiseaux – que je devait bosser sur ma rapidité, donc; attention on augmente le rythme à partir de maintenant!!! faite pas de crise cardiaque en essayant de follow le chapeau blanc :p

SEFYU – Turbo (Clip Officiel)

C’est dernière année je suis passé à coté de pas mal de bon rap… dans le metro parisien du coté de Nanterre j’ai vu la pub de « Trone » de Booba, dessus était tagué « pub de merde » bon j’écoute ce soir ou pas ?! ah nannn, jvé me finir sur turbo, faut vraiment que j’accélère sa mère… jsuis tjs à la traîne – 361 fer au feu une vrai tortue! y’a une fable, je croit la dessus d’ailleurs !? ah uiii

20171208_025409.jpg
Voulez-vous connaitre le fin mot ? faites un don, bande de crevard!!!

Lien hypertexte à venir

 Moi j’assume
Serein sans la fume
J’contrôle, je résume
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Derrière ton costume, d’homme d’affaires
Tu veux me la faire à moi?
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Laisse moi khra laisse-moi ouh
Laisse-moi faire le fou quand j’arrive
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Quelle célébrité ? La Ferme !
Vendetta ? Fais-moi rire !
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha

*******
Tu t’étouffes devant ton micro
Zehefyu ça s’est corse
Reprends ton uuuh
Car j’vais pas te bouche à bouche, crève uuuuh
80-92 c’est Molotov qui vient stocker les stocks et te choquer comme ce Zemmour uuuh
T’es t’es t’es fou khey tu bégaies tu pè-pè-pète uuuh
193 kilos développé-couché ça uurg
Comme Ahmadinejad j’ai créé ma bombe atomique
Si Dubosc est au camping Sefyu n’est pas un comique oh
J’m’accroche par les cheveux de tes aisselles
N’essaye pas de prendre des ailes
Réveilles toi pince toi par les bzazel
Sa-sa-sa-sahid oh
Zeh-zeh-zeh oh
C’est-c’est-c’est toi oh
Excuse-moi j’savais pas oh
J’fais dans la livraison de gigots DJ Kore soit pas précoce
J’te propose un os
Ouvre pas la bouche quand j’mets du gloss
J’suis drogué par l’aiguille d’une montre enfoncée dans le gr-a-a-as acide Aulnay-sous qui déclasse

*******

 Moi j’assume
Serein sans la fume
J’contrôle, je résume
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Derrière ton costume, d’homme d’affaires
Tu veux me la faire à moi?
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Laisse moi khra laisse-moi ouh
Laisse-moi faire le fou quand j’arrive
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Quelle célébrité ? La Ferme !
Vendetta ? Fais-moi rire !
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha

*******

Pas d’alcool, pas d’shit moi c’est Sefyu
Qui ne boit pas la pisse du Haram? C’est Sefyu
Misieur Ruskov tah sah c’est Sefyu
Se-he-he-he-he-he-he-he c’est Sefyu

*******
Je décapite en verlan je vient te quécho
C’est la chanson des barjos
C’est very dar, chaud
Cannibale sauvage en verlan ça fait « vassaux »
Boum boum la concurrence comme Mandanda devant Carrasso
Bracoeur efficace, mon arme c’est comme un sexe
Je le préserve comme les frère au hebs
j’éjacule que sous la cam au commico
Zehef n’est pas un mytho
Demande à mes ex, mes paroles sont de l’or que tu ne verras jamais sur ta fausse Rolex
J’viens racketter la France comme les Corses
Tombe pas dans la fosses, j’rosse crosse comme Tony
Bosse en laissant des bosses
T’es le cheval de mon carrosse
ça saigne même sous ménopause
Pose pose qui s’oppose pose pose khlass l’affaire est close

*******

 Moi j’assume
Serein sans la fume
J’contrôle, je résume
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Derrière ton costume, d’homme d’affaires
Tu veux me la faire à moi?
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Laisse moi khra laisse-moi ouh
Laisse-moi faire le fou quand j’arrive
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Quelle célébrité ? La Ferme !
Vendetta ? Fais-moi rire !
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha

*******
C’est officiel, ceci n’est pas un match amical
La surprise un bras d’honneur qui sortira d’une rose pétale
C’est pas la même pointure
J’écrase ton piédestal
Dangereux comme insulter un homme en le traitant de « pédale »
Je roule quand toi tu pédales
Daleux, j’suis idéal
Vital j’suis al
Râle, j’assure comme la carte vitale
T’es calibré qu’à l’oral
Ravale ta vanne
Ah ah
Comme Bush tu mérites ma sandale faciale
Les hommes n’ont pas d’intérieur, c’est des Twingo initial
Des cerveaux en cuir pendant que Zehef cylindrée vroum décole
J’ai pas d’égal à égal sisi molotov
Tellement tu salives tu finiras par construire un lac ^^

 Moi j’assume
Serein sans la fume
J’contrôle, je résume
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Derrière ton costume, d’homme d’affaires
Tu veux me la faire à moi?
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Laisse moi khra laisse-moi ouh
Laisse-moi faire le fou quand j’arrive
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha
Quelle célébrité ? La Ferme !
Vendetta ? Fais-moi rire !
Ha-ha ha ha-ha-ha-ha-ha

Musa, la princesse du désert

Pour accéder à l’image en full résolution

  • Clic droit sur l’image   >>>  ouvrir l’image dans un nouvel onglet

Ce diaporama nécessite JavaScript.


En 1375, les seigneurs Ming renversent l’empereur mongol de la dynastie Yuan qui gouverne la Chine. Un nouvel empereur s’installe à Pékin. Vaincus, les cavaliers mongols s’enfuient à travers l’Empire, après avoir enlevé une princesse Ming. Une délégation de diplomates et de soldats du royaume de Corée traverse la Chine pour sceller la paix avec le nouvel empereur mais, à peine arrivés, ils sont accusés d’être des espions et arrêtés. Alors que la délégation est conduite dans le désert, des Mongols attaquent et tuent leurs gardes avant de repartir en les laissant libres. Les deux diplomates ayant succombés, Choi-Jung, un jeune général inexpérimenté, prend la tête de la délégation.

Les Coréens croisent peu après la route des cavaliers ayant enlevé la princesse et leur tendent une embuscade au cours de laquelle Yeo-sol, ancien esclave du chef initial de la délégation et virtuose dans le maniement de la lance, blesse le général mongol Rambulwha mais lui laisse la vie sauve. Ébloui par la beauté et l’orgueil de la princesse, Choi-Jung décide de l’escorter jusqu’à Pékin et rivalise avec Yeo-sol pour obtenir ses faveurs. Les soldats coréens, poursuivis par les Mongols et obligés de livrer des combats sanglants, font de moins en moins confiance en leur trop fougueux général et préfèrent prendre leurs ordres de Dae-Jung, un sergent vétéran. Accompagnés d’un groupe de villageois chinois, ils sont finalement contraints de trouver refuge dans une forteresse abandonnée au bord de la mer où ils se préparent à livrer un combat désespéré. Les premiers assauts sont repoussés de justesse.

La princesse, rejetée par une partie des soldats, qui la voient comme responsable de leur situation, décide de se livrer aux Mongols mais est rattrapée par Yeo-sol, qui est capturé à sa place. Yeo-sol se voit offrir un poste d’officier dans l’armée mongole mais, lors de l’offensive finale des Mongols, il retourne se battre au côté des Coréens. Alors que Rambulwha s’apprête à tuer la princesse, Yeo-sol se sacrifie à sa place. Choi-Jung et Ranbulwha s’entretuent. Le seul survivant du carnage est Dae-Jung, qui repart en bateau vers la Corée, après que la princesse lui eut promis de narrer à son père le sacrifice des Coréens.

Un point c’est tout.

Bon, on va faire vite fait! j’ai vraiment plus de temps en ce moment à consacré à vos (nos) conneries… mais tu reste ici, kant à vous, vous restez sur la toile, bande de gros lourdeaux, nous, on à pas fini le boulot…

Bon, finalement ma riche inspi c’est envoler… c’est fou sa! comme par magie? comme sozé ? comme indiquer*! libre à vous… probablement, que j’en ai assez dit pour aujourd’hui, un point c’est tout.

Sefyu il a fait d’autres album depuis ?

« Au jeu auquel nous jouons, nous ne pouvons que gagner!!! mais […] il y a des joueurs qui valent mieux que d’autres, choisit t’es adversaires et rien de plus. »  Menier Mustapha

*Du latin indicare, dénominatif de index. YES!!!
Les fiottes quant à elles penseront à Icare...

Ouh, ou ouou ouou ou ou ou ou… Oû ?!

20171201_074256-e1512110831651.jpg
Entrer une légende

Merde! quand je commence je sait plus m’arrêter… est-ce un problème?!

Faites donc un pas de danse, avec Mustapha Menier sur :

Yorgui Loeffler – Valse de wasso