Lettre ouverte à Kamel Daoud, par Salim Laïbi

le-point-Kamel-Daoud


Fa in lam tastahi, faf3al ma chi’ta

« Si tu n’as pas de pudeur et que tu es réfractaire au
sentiment de honte, alors fais ce que tu veux » !


Avant d’entrer dans le vif du sujet et dans le corps même du texte de cette lettre ouverte, nous allons présenter en quelques lignes Monsieur Kamel Daoud.

Monsieur Kamel Daoud est un journaliste écrivain algérien qui s’est illustré ces dernières années par des déclarations aussi stupides qu’imbéciles, tenant complaisamment le genre de propos qui agréent aux occidentalistes islamophobes. Cela fait déjà quelques années qu’il figure régulièrement sur les listes des candidats retenus au prix Goncourt qu’il a fini par obtenir en 2015. Il a également reçu en France d’autres prix littéraires. C’est en quelque sorte un genre de Boualem Sansal, en plus soft, qui n’a pas encore le courage d’aller en pèlerinage au mur des lamentations et à Yad Vashem – cela ne saurait tarder – mais qui écrit néanmoins dans le même journal que Bernard-Henri Lévy, dit Botul, le philosophe criminel le plus stupide de France. Depuis, il a accès en France aux journaux les plus « prestigieux » afin de distiller sa propagande anti-musulmane, dans l’intérêt bien compris du système et des loges. Quant à nous, nous considérons comme honteux et indigne, comme un acte de collaboration, le fait d’écrire dans ces journaux. Chacun ses alliances…


Monsieur Kamel Daoud,

Vous avez publié le 31 janvier 2016 sur les colonnes du journal Le Monde, en fait un torchon de propagande, une tribune dans laquelle vous expliquiez que les accusations massives de viols recueillies par la police de Cologne au lendemain de la nuit de la Saint-Sylvestre, viols supposément commis par des hordes de réfugiés sauvages, étaient en rapport avec une misère sexuelle consubstantielle aux origines culturelles et islamiques des présumés violeurs ! Pourquoi pas, vous aviez le droit de le dire ; encore eût-il fallu appuyer vos allégations par des preuves tangibles, ne pensez-vous pas ?

Malheureusement pour vous, le millier de plaintes déposées en Allemagne n’a donné lieu qu’à quelques condamnations pour vols. Le seul procès pour viol intenté à trois réfugiés a eu pour résultat une relaxe générale ainsi que le paiement de 4500 € d’indemnités, en guise de réparation de la peine d’emprisonnement abusive de plusieurs mois entièrement purgée et totalement gratuite et injustifiée. Toute votre théorie s’écroule mais personne ne corrigera. Un peu d’ailleurs comme la polémique du bar PMU de Sevran que l’on a fait passer dans les médias français et notamment sur France 2 via David Pujadas pour un café refusant l’entrée aux femmes car il aurait été colonisé par des… salafistes ! Il est bien connu en effet, que les musulmans rigoristes passent leur temps dans des bars à jouer au PMU et autres jeux de grattages. Malgré une contre-enquête qui a prouvé que tout ceci était totalement faux et inventé de toutes pièces, Élisabeth Lévy et Alain Finkielkraut ne cessent pourtant de parler de ce bar de Sevran, interdit aux femmes….

Pire encore, adviendra l’affaire Harvey Weinstein début octobre 2017 qui incitera à une libération de la parole des femmes et à la dénonciation de centaines de violeurs impénitents aussi bien dans le milieu du cinéma, que dans celui des médias, de la presse, de l’entreprise, de l’hôpital, de l’armée… un raz-de-marée spectaculaire et effrayant qui rend compte de la situation de misère sexuelle et de violence que vous preniez hier encore pour exemple dans la société occidentale !

Dans votre tribune du 31 janvier 2016, vous insistiez sur le fait que le monde ne savait pas grand-chose de ce qui s’était passé en Allemagne, ce qui ne vous a pas empêché de donner votre avis sur la question ! Vous écriviez à l’époque : « L’Autre vient de ce vaste univers douloureux et affreux que sont la misère sexuelle dans le monde arabo-musulman, le rapport malade à la femme, au corps et au désir. » ! Vous allez encore plus loin en affirmant que : « Le sexe est la plus grande misère dans le « monde d’Allah ». » puis « L’islamiste n’aime pas la vie. Pour lui, il s’agit d’une perte de temps avant l’éternité, d’une tentation, d’une fécondation inutile, d’un éloignement de Dieu et du ciel et d’un retard sur le rendez-vous de l’éternité. La vie est le produit d’une désobéissance et cette désobéissance est le produit d’une femme. » ! D’où sortez-vous de telles affirmations ? On reconnaît dans ce verbiage curieux une certaine vision de la femme façonnée par le monde chrétien en rapport avec la notion de péché originel. Est-il utile de rappeler que ce dernier n’existe pas dans la doctrine islamique ? La femme en Islam ne porte aucun péché spécifique, elle est en totale égalité avec l’homme lorsqu’il s’agit de piété et de croyance. Lorsque vous affirmez que les intégristes musulmans voient la femme comme « impure », c’est exactement l’inverse qui est vécu dans les faits, tant ils la considèrent comme étant la richesse la plus précieuse qu’ils se doivent de protéger ! Ceci est d’ailleurs valable dans toutes les traditions monothéistes sur terre, ce que vous semblez ignorer curieusement !

Dans le dernier paragraphe de votre tribune vous parlez « des « valeurs » à partager, à imposer, à défendre et à faire comprendre » ! Deux paragraphes plus haut, vous parliez également de la liberté « si insolente » que l’on trouve en Occident !


En réalité Monsieur Kamel Daoud, vous n’êtes qu’une fabrication de l’Occident décadent qui a toujours su valoriser les déviants, ceux qui suivent son chemin tortueux !


Pouvez-vous nous en dire plus sur ces valeurs ? Vous avez écrit cette semaine dans Le Point un autre article dans lequel vous parlez justement de l’affaire Weinstein et de la marchandisation du corps de la femme en Occident.

Belle opportunité de rachat sur vos propos tenus à la Saint-Sylvestre, convenons-en, mais ce n’est malheureusement pas assez. Ce n’est pas assez car vous êtes aussi loin de la réalité occidentale, dans ce papier, que vous l’étiez dans le premier. En réalité, la situation de la femme occidentale est infiniment plus triste et désastreuse que celle de la femme orientale d’autant qu’elle est censée être, à vos yeux, l’étoile flamboyante que toutes les femmes du monde devraient imiter et prendre pour exemple. Ce que nous révèlent l’affaire Weinstein et la libération de la parole des femmes au sujet des agressions sexuelles, c’est précisément un monde de violence que nul ne pouvait pressentir ni même deviner. D’aucuns parlent de 25 % de femmes agressées sexuellement en France, d’autres osent même le chiffre de 40 % ! La société occidentale est en totale déliquescence et pourtant vous venez cracher votre venin sur la société islamique dans les colonnes généreusement mises à votre disposition par les journaux de Babylone !

L’actualité nous a montré comment des entreprises commerciales utilisaient la misère des étudiantes en Belgique et en France mais également aux États-Unis… afin de vendre leurs charmes à des vieux riches libidineux et pervers, des sugar daddies ! Elles seraient déjà 40 000 en France ! Joli programme ! Le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Martin Hirsch, a clairement admis que le harcèlement sexuel présentait une réelle problématique à l’hôpital ; l’Ordre des médecins a même encouragé les victimes à déposer plainte auprès des conseils ordinaux. Dernièrement, le célèbre photographe de mode Terry Richardson a été blacklisté de tous les grands magazines pour les mêmes raisons, sans oublier la crapule David Hamilton. On peut rappeler également les affaires Dominique Strauss-Kahn, Roman Polanski, Daniel Cohn-Bendit, Michel Polac, Frédéric Mitterrand…

D’ailleurs, cher Kamel Daoud, vous vous êtes longuement étendu et épanché dans votre tribune sur la misère sexuelle des musulmans suite à ce qui se serait passé au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre allemande, mais vous êtes resté étrangement muet après les informations faisant état de dizaines de viols que la police germanique comptabilise lors de la fête de la bière de Munich par exemple ou tout simplement lors des grands festivals européens de musique dont le plus grand festival suédois qui a dû être carrément interdit à causes de viols répétés !

Aux Pays-Bas, une loi autorise les moniteurs d’auto-école à être payés avec du sexe ! Sans oublier la sexualisation précoce de l’enfance, dès le plus jeune âge, c’est-à-dire à la maternelle ! Jamais aucune société humaine n’a fabriqué autant de pédophiles et de prédateurs d’enfants. De surcroît cette société a allégé d’une manière extraordinaire les peines encourues pour le viol d’un enfant et songe sérieusement à abaisser l’âge légal de la maturité sexuelle !

C’est la Gay Pride qui vous intéresse ! C’est ça le modèle que vous voulez exporter en Algérie et ailleurs ? C’est Jacquie et Michel qui vous servent de modèle à atteindre ! Peut-être est-ce le business juteux de l’infidélité des sites Internet comme Gleeden qui vous séduit ! Le vice-président du MoDem a même arrêté en flagrant délit pour s’être masturbé dans un magasin, à proximité d’enfants !

Venons-en maintenant à un autre enseignement à tirer de cette affaire Weinstein et de cette libération de la parole des femmes ! Cette affaire nous enseigne et nous confirme la fragilité extraordinaire de la femme lorsqu’il s’agit de ses rapports avec la gent masculine. Malgré sa condition de victime, les plaintes restent rares, la femme est terrorisée par son bourreau, plonge souvent dans la dépression, la culpabilité et la honte ! Cette femme occidentale que l’on croyait émancipée, forte, courageuse… s’avère en réalité beaucoup plus fragile ! La famille ayant explosé, la tribu disparue depuis longtemps, il n’y a plus personne pour lui venir en aide et la protéger des prédateurs qui l’entourent. Babylone ayant également décidé de la dénuder, de l’offrir tel un trophée, de l’exposer comme un vulgaire objet, de lui ôter tout sentiment de pudeur, bref de la chosifier, cela a fini par la détruire totalement. La société occidentale a fait rentrer un loup famélique dans une bergerie d’agneaux et tout le monde trouve cela normal ! Les féministes vous expliqueront que ce n’est pas parce que la femme est dénudée que vous avez le droit de la toucher ! C’est ce qui se répète souvent, tout le monde a pu entendre un jour ou l’autre ces mots. Sauf que malheureusement il n’y a pas plus éloigné de la réalité que cette phrase stupide et dénuée de sens. Les réalités statistiques des viols et autres agressions sexuelles des femmes démontrent justement le contraire.

« Le rapport à la femme est le nœud gordien, le second dans le monde d’Allah » 

Il me reste deux autres points abordés avant d’en finir. Celui de placer la question de la sexualité au centre de la problématique des pays musulmans omettant de parler de politique, de pillage des richesses, de subversion religieuse, de réseaux maçonniques, de guerres… Ensuite, dans vos deux tribunes citées plus haut, vous mettez systématiquement la femme au milieu de tout, comme si elle était la solution à toutes les problématiques, à tous les questionnements ! Non Monsieur Kamel Daoud, la femme n’a rien de plus ni de moins que l’homme. Elle peut être vertueuse, intelligente et courageuse autant que les hommes ; comme elle peut être pathétique, médiocre, singeant toutes les modes que lui impose la propagande télévisuelle… autant que les hommes ! Vous utilisez d’ailleurs un vocabulaire très semblable à celui des psychanalystes freudiens dont on connaît d’ailleurs la justesse et la précision des travaux (une des plus grandes escroqueries du XXe siècle). Il ne serait pas étonnant que ce soit la fréquentation des loges qui vous ait mis ces idées morbides dans la tête.

En réalité Monsieur Kamel Daoud, vous n’êtes qu’une fabrication de l’Occident décadent qui a toujours su valoriser les déviants, ceux qui suivent son chemin tortueux ! Vous êtes atteint, comme le prouvent vos textes, d’une maladie parfaitement identifiée et décrite par le génial penseur constantinois, Malek Bennabi, que nous vous invitons à lire de toute urgence, du « complexe de colonisabilité ». Curieusement, la colonisation militaire a cessé en 1962 ; on vous aurait pardonné vos errements avant cette date, mais aujourd’hui, quelle raison invoqueriez-vous pour justifier cette persévérance dans l’erreur et le fourvoiement ? Pourquoi voulez-vous ressembler à une société mourante, ou à être plus juste, en pleine décomposition, au lieu de vous en éloigner le plus vite possible et le plus loin !

Une analyse objective de la situation mondiale vous impose de comprendre qu’il n’y a plus d’Orient ni d’Occident, les deux se sont entremêlés ces 30 dernières années après la généralisation des antennes paraboliques et de la télévision satellitaire dans le monde entier. Le seul modèle dominant aujourd’hui est celui de l’argent et de la matière. Très peu de foyers de résistance existent et vous le savez très bien. Tous les hommes sont égaux face à la question de la femme, surtout les hommes du Kali yuga ! Le choix de l’Occident moderne n’est autre que celui d’avoir sciemment programmé l’obsolescence de l’être humain ; il est du reste en train de disparaître sous nos yeux comme le disait si bien Günther Anders !

Thérèse Hargot explique parfaitement la situation de la femme occidentale dans son livre Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque) aux éditions Albin-Michel : « La libération sexuelle a asservi les femmes », mais vous ne devez pas la connaître ni la lire, vous préférez fréquenter Bernard-Henri et les autres…

Cette affaire est sérieuse, elle exige pour être traitée comme il se doit, le concours de vrais penseurs, de grands intellectuels – René GuénonOswald SpenglerJulius Evola… – et certainement pas en faisant appel au genre d’écrivain égaré, léger et désorienté que vous incarnez, errant entre Botul et FOG ; utilisé et manipulé par les pires crapules, les pires criminels, défenseurs des pédophiles et de toutes les déviances…


Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque) – Thérèse Hargot from Les Editions Albin Michel on Vimeo.

 

Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s