Fermer

Berlin ne veut pas accepter les nouvelles sanctions US contre la Russie

Le mot de Menier Mustapha : Ce que je souhaitait (secrètement!) voir ce produire il y a quelque mois, commence doucement mais surement à *poindre le bout de son nez… cet événement n’étant bien entendu qu’un pas de plus dans la direction que prend le Nouvel Ordre Mondial.

*poindre

Sens Littéraire : Apparaître au loin, à l’horizon, percer, émerger, pointer, se manifester.

Exemple : Le soleil va bientôt poindre à l’horizon. La nuit est en train de s’achever et une nouvelle journée s’annonce prometteuse et lumineuse.

Le bout de son nez, quant à lui et une référence à peine masquer a pinoccio, en effet, en géopolitique, le mensonge et un outil très prisé…

Berlin ne veut pas accepter les nouvelles sanctions US contre la Russie

«Nous n’acceptons en aucun cas une application extraterritoriale des sanctions américaines contre des entreprises européennes», a déclaré le ministère allemand des Affaires étrangères, commentant le projet de loi US portant sur de nouvelles sanctions antirusses.

L’Allemagne a vivement critiqué l’adoption par le Sénat américain du projet de loi portant sur de nouvelles sanctions antirusses car cette mesure impacterait aussi la partie allemande.

Ainsi, le chef de la diplomatie fédérale Sigmar Gabriel estime que le document américain est inacceptable car il porte atteinte aux intérêts des sociétés étrangères.

«Le fait est que nous n’acceptons en aucun cas une application extraterritoriale des sanctions américaines contre des entreprises européennes», a-t-il dit dans une interview au journal allemand Spiegel.

Le ministre allemand a en outre ajouté que les mesures restrictives de Washington avaient pour but de soutenir l’industrie énergétique des Etats-Unis.

«La politique de sanctions n’est pas un outil approprié ni adéquat pour promouvoir des intérêts nationaux dans les domaines de l’exportation et de l’industrie énergétique. Désormais, c’est au Président Trump de décider comment cela va se passer», a-t-il poursuivi.

D’après ce projet de loi, le dirigeant américain est en mesure d’imposer des sanctions aux personnes physiques et morales qui ont l’intention d’investir plus de cinq millions de dollars par an dans la construction de pipelines d’exportation russes, un million de dollars en une fois ou fournir aux projets des services, des technologies ou un soutien informatique.

Le Sénat américain a approuvé jeudi le projet de loi portant sur de nouvelles sanctions contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord. Le document a été soutenu par 98 voix contre deux. Le texte sera ensuite envoyé au Président Donald Trump, qui pourrait toutefois y opposer son véto.

En réponse à l’adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou va interdire à l’ambassade américaine l’accès à ses deux sites situés à Moscou. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les Etats-Unis. La riposte du ministère des Affaires étrangères aux sanctions a obtenu le feu vert du Président russe, a confirmé le porte-parole du Kremlin.

Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Revenir en haut
%d blogueurs aiment cette page :