Ripple Est-Elle La Crypto-Monnaie De L’Avenir ?

Le mot de Mustapha Menier : Vu l’intérêt grandissant que vous portez à cet article, je vais vous offrir le fruit de mes investigations..

Non, ripple n’est pas la monnaie de l’avenir, dans l’avenir il y a des crypto-monnaies représentant des actifs-actions de chaque grand projet, tel amazon, uber, google, facebook ect ect dans tous les domaines imaginable! ces monnaies diverses seront dépensable directement via des technologies-projets tel que TenX qui vient d’ailleurs de prendre 400% de valeur en l’espace de quelques jours.

Quant à croire que les banquiers internationaux vont utilisé une crypto-monnaies quelles qu’elles soient, c’est d’une rare naïveté, ils n’ont aucunement l’intention d’accorder quelque crédit aux cryptos, si ce ne sont pas eux qui les ont développer! la crypto-monnaie est l’avenir, pas ripple… neanmois vous pourrez certainement en retiré un bon %.

Et si ce n’est que les % qui vous intéressent, de vrai gros projet technologique de rupture avec l’ancien monde, n’ attendent que vous, TOUS.

Lire >>> https://lejournaldemustaphamenier.wordpress.com/2017/08/12/je-veux-vous-parler-de-lavenir-de-largent/

Pour votre culture générale visionner ces 3 présentations.

D’humeur reconnaissant(te) j’accepte les versements Bitcoin. Merci!

1GNFdasNmuc33wndXpps6e5d9trND9GHHp

 3 juillet 2017

ripple avenir inverstissement


Pour tous ceux qui n’auraient pas suivi du tout les actualités technologiques financières depuis près de 10 ans, le titre de cet article peut s’avérer être un choc. Ils pourraient se demander sincèrement ce qu’est Ripple. Et surtout, ce qu’est une crypto-monnaie. Pour faire simple et court, une crypto-monnaie est une monnaie 100 % électronique, totalement virtuelle donc, et qui ne s’appuie sur aucune régulation de marché, quelle qu’elle soit.

Entièrement sécurisées par des « preuves de travail », protocoles complexes et énergivores mais redoutablement efficaces, les crypto-monnaies font le buzz et pourraient devenir le pire cauchemar des institutions bancaires dans l’avenir (lire ici pour ceux qui ne connaissent pas encore). La plus connue d’entre elles, et la première du genre d’ailleurs, tout le monde la connaît de nom ; le Bitcoin. Mais depuis 2009 et la création du fameux Bitcoin, différents modèles ont vu le jour, et notamment Ripple.

Le boom des marchés sur les monnaies cryptographiques

Ces modèles alternatifs au Bitcoin sont appelés les Altcoins. Et ils sont très nombreux. Mais si ces derniers, encore moins réputés dans le monde que le Bitcoin, ont pu trouver une petite place sur le marché des monnaies dématérialisées, c’est essentiellement pour deux raisons. D’abord, le processus même de fabrication des crypto-monnaies, par « minage », fait que plus la monnaie est connue, plus la puissance demandée aux des ordinateurs nécessaires aux calculs complexes est énorme. De fait, les petits prospecteurs de cette nouvelle ruée vers l’or se trouvent exclus au fur et à mesure que la notoriété de la monnaie croît. Ils se retournent donc vers des Altcoins, demandant moins de ressources. Tout le monde ne peut pas se permettre d’investir 20 000 € dans un matériel informatique et payer 50 000 € de facture d’électricité par an.

Autre phénomène qui a fait exploser la demande de crypto-monnaies au printemps dernier, la décision du Japon de reconnaître le Bitcoin comme une monnaie légale. Tous les investisseurs qui avaient raté le train en 2009-2010 se ruent donc sur tout ce qui bouge, et de nouvelles monnaies dématérialisées explosent aux yeux du grand public. A tel point que la part de marché du Bitcoin dans ces monnaies est passée de 95 % à moins de 60 %. Pour autant, le Bitcoin se porte bien. Sa parité avec le dollar n’a jamais été autant à son avantage, et certains spécialistes prévoient même une parité future de 10 000 $ pour un Bitcoin.

Une bulle gonfle, donc, et laissera forcément du monde sur le carreau. Parmi toutes ces valeurs, certaines sont moins fiables que d’autres. Et l’évolution naturelle des marchés (R&D ou Start-up, mise sur le marché, éclatement des modèles et des concurrents, exploration des marchés, gonflement de la bulle, explosion, concentrations et fusions) saura rappeler à certains que l’investissement n’est pas juste un jeu d’argent, mais un réel travail de fond, pour être sûr de miser sur le bon chercheur d’or. Celui qui minera le bon filon.

Le cas particulier Ripple

Parmi ces valeurs qui ont émergé à la faveur d’un printemps de tous les possibles sur le marché des crypto-monnaies, on trouve donc Ripple. Et il est possible que même les amateurs de crypto-monnaies aient du mal à comprendre le fonctionnement et les objectifs finaux de Ripple. Ripple, c’est le nom de la société qui distribue donc la monnaie XRP. A ce jour, le plafond de 100 Milliards de XRP a été émis. Mais la plus grande partie n’a pas encore été distribuée, de manière à éviter l’hyperinflation. Il est important de faire la distinction entre la société créatrice et la monnaie, même si les deux sont très imbriquées et que Stefan Thomas, l’un des dirigeants, a fermement exclu la possibilité de création d’une autre crypto-monnaie basée sur le même protocole : « Nous pensons que XRP est le meilleur choix ».

Contrairement au Bitcoin et à de très nombreuses monnaies dématérialisées, le XRP est déflationniste. D’aucun, sans doute perturbés par le fonctionnement particulier de la crypto-monnaie totalement open source n’hésitent pas à propager l’idée selon laquelle les fonds seraient illimités et gérés de manière centralisée. Ce qui est évidemment faux. Dans peu de temps, le XRP sera encore plus décentralisé que le Bitcoin, et contrairement au Bitcoin, qui dispose d’un stock limité (comme la majorité des crypto-monnaies) sans déflation possible du nombre de Bitcoins, une très faible partie des XRP se « perdent » durant es transactions, réduisant le stock et assurant l’augmentation de la valeur, soit exactement le contraire d’une inflation avec un stock illimité.

L’objectif, accélérer les transactions financières d’un pays à l’autre, et remplacer SWIFT

Le fait est que le XRP peut ainsi assurer sa stabilité, et peut donc séduire les grandes banques partout dans le monde. Et c’est bien là l’objectif principal de Ripple, intégrer les grands réseaux par le biais des institutions bancaires et des grands groupes financiers. Ces derniers sont déjà séduits par l’offre Ripple et encouragent même à l’utilisation du XRP. Stefan Thomas appuie sur ce point en précisant et en répétant à qui veut l’entendre que les régulateurs des marchés demandent aux banques d’adopter le XRP.

Dans les faits, Ripple travaille déjà en expérimentation avec 75 grandes institutions bancaires à travers le monde, et vient même d’embaucher en avril 2017 l’ancien directeur économique de SWIFT. SWIFT, c’est ce qui nous permet de transférer des fonds de manière sécurisée d’un pays à l’autre, partout sur la planète. Mais le système est loin d’être parfait dans le sens où il nécessite plusieurs jours pour transférer des fonds. Avec Ripple, les transferts s’exécutent de manière sécurisée en quelques secondes, quelques minutes tout au plus. Et c’est ça qui intéresse les banques.

Imaginez un monde où chaque virement ne mettrait que quelques secondes à rejoindre son destinataire. Un, peu comme si l’on adressait un mail. Au final le protocole Ripple serait un peu comme le protocole SMTP pour les mails. L’accélération des transferts de fonds faciliterait plus encore l’activité économique. Elle agirait en vrai stimulatrice. Le journaliste Logan Kugler, spécialiste des monnaies dématérialisées nous précise non sans humour qu’aujourd’hui le moyen le plus rapide pour transférer des fonds d’un pays à l’autre est de prendre l’avion avec une mallette chargée de billets de banque. Et c’est un problème que Ripple est en train de corriger, définitivement.

Le tout maintenant est d’avancer prudemment, d’éviter la bulle décrite plus haut. Et même s’il existe de forts risques que cette bulle éclate, elle concernera toutes les monnaies dématérialisées, mais n’aura que très peu d’impact sur la valeur intrinsèque du XRP, et absolument aucun sur le protocole Ripple. Car, bien plus que la monnaie en elle-même, le XRP, c’est bien le protocole mis en place par Ripple qui pourrait révolutionner le monde et faire de la société Californienne l’avenir de la monnaie et des échanges monétaires dans le monde.

Publicités

3 réflexions sur “Ripple Est-Elle La Crypto-Monnaie De L’Avenir ?

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s