La Banque Postale lance le premier paiement par reconnaissance vocale

La Banque Postale a lancé le système de paiement par reconnaissance vocale « Talk to Pay » qui devrait faciliter et sécuriser les transactions des clients…

Océane Marache Publié le 06/06/17

Les clients de la Banque Postale n'ont plus besoin de sortir leur carte bleue ni de faire leur code pour payer en ligne.« Parler pour payer ». Tel est le nouveau leitmotiv de la Banque Postale. Ce dispositif est désormais possible grâce au lancement dès ce mardi, du tout premier moyen de paiement en ligne par reconnaissance vocale. Plus besoin de sortir sa carte de son porte-monnaie, la vérification des données bancaires se fait désormais grâce aux nouvelles technologies.

La Banque Postale est pionnière en la matière

Après cinq ans de discussions dont trois ans de tests et environ 300 testeurs, le projet est arrivé à maturité. Si la Banque Postale est pionnière en la matière c’est parce qu’elle a été la « première à croire en cette technologie », avance Aurélien Lachaud, directeur des innovations paiement de la Banque Postale, contacté par 20 minutes.

Une fierté pour M. Lachaud qui précise que cette collaboration est entièrement française puisque la start-up Talk to Pay, malgré son nom anglophone, est bel et bien française.

Effectuer des achats sur n’importe quel site

L’objectif principal est de pousser davantage la sécurité des paiements en ligne. Le principe est simple, pour dix euros par an (ou cinq euros pour les étudiants) le client peut activer cette option sur son compte en ligne et doit alors « enregistrer six fois la même phrase pour que le logiciel de biométrie vocale prenne en compte toutes les fréquences de la voix », précise Aurélien Lachaud à 20 minutes.

Une fois cette action réalisée, il peut librement effectuer des achats sur n’importe quel site. Au moment de choisir le mode de paiement, il sélectionne ce moyen puis valide son paiement et enclenche ainsi un processus. Un appel automatique survient sur son téléphone et l’usager doit alors prononcer la phrase qu’il a paramétrée auparavant et ensuite indiqué un code reçu par message.

Ce moyen de paiement « suspend automatiquement le cryptogramme visible sur le dos d’une carte », indique Aurélien Lachaud, ce qui facilite amplement la transaction puisque plus besoin de sortir sa carte bleue. Au niveau de la sécurité tout a également été pensé, surtout en cas de vol de carte. L’usurpateur ne pourra effectuer aucun achat sur internet car il sera bien difficile pour lui de contourner la reconnaissance vocale mise en place.

Des failles possibles

Cette nouvelle technologie pose de nombreuses questions sur la sécurité, notamment sur l’utilisation par autrui de ce système. Qui n’a jamais confondu au téléphone la voix de deux personnes de la même famille ? Aurélien Lachaud apparaît sûr de ce système : « Il repose sur les fréquences de la voix, sur les phonèmes » détaille-t-il.

En d’autres termes, le logiciel capture la plus petite unité vocale d’une personne et permet ainsi de la différencier parmi tant d’autres. Même après une longue soirée à crier, si votre voix est altérée, il vous sera toujours possible de parler pour payer, assure Aurélien Lachaud. « Sauf si vous avez la voix cassée ! » Mais il ne peut confirmer que Talk to pay ne rencontrera pas de faille : « Aucune technologie n’est aujourd’hui 100 % fiable, nous ne nous engageons pas à promettre ça. »

Et après ?

Talk to Pay vise avant tout à satisfaire les personnes déjà clientes de la Banque Postale. Mais Aurélien Lachaud ne cache pas qu’il espère également « toucher une cible bien plus large qui bénéficierait de cette option ».

Ce n’est qu’une question de temps puisque d’autres banques telles que la Société Générale ou LCL ont engagé des tests sur le même principe de reconnaissance vocale. Bientôt la plupart des banques françaises devraient être équipées de ce système si celui s’avère utile et fiable.

« Les quelques heures qui nous séparent du lancement ne suffisent pas pour avoir un réel retour », explique Aurélien Lachaud, mais les résultats sont attendus. La Banque Postale pense également à élargir ce système à d’autres options, tels que les virements, mais tout est encore en discussion. Si ce système prouve au fil du temps sa fiabilité et son utilité, nul doute qu’il sera développé bien au-delà du domaine bancaire.

Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s