Une frappe peut en cacher une autre

Strategika 51

A Idleb, des bombardiers russes et syriens ont anéanti un dépôt logistique central de la rébellion géré selon les standards de L’OTAN et contenant des milliers de systèmes de missile antichar Raytheon BGM-71 Tow, livrés via la Turquie.

Le rôle très ambigu de la Turquie ne leurre plus grand monde. En déclenchant un faux putsch militaire « contrôlé » et en radicalisant sa rhétorique anti-européenne, Erdogan n’a appliqué en fait qu’une vieille maxime de guerre psychologique visant à tromper la perception russe de la menace. Sur le terrain, l’armée turque et les forces spéciales US continuent à livrer des armes et des équipements à tous les groupes armés rebelles en Syrie, y compris Daech et Al-Qaïda.

Les mêmes frappes aériennes ont détruit des réservoirs supposés vides sis dans une zone industrielle près du village de Khan Chikhoun.

Ces citernes faisaient l’objet d’une intense activité depuis des semaines. Leur destruction a révélé ce…

View original post 147 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s