La protection des enfants sur Internet : une question politique peu abordée

Afficher l'image d'origine


Une réalité particulièrement choquante, lorsqu’on sait qu’un visiteur de site pornographique sur dix serait un enfant de moins de 10 ans. Brigitte Lahaie, ambassadrice de l’association Ennocence déplore que « les parents se sentent démunis face à cet accès libre et sans contrôle réglementaire. Comme il est impensable d’afficher en nos rues des affiche librement pornographie et autres images violentes, il est grand temps de considérer le web comme l’Agora qu’elle est. Un espace public à encadrer pour protéger nos concitoyens, jeunes ou moins jeunes ». Car il s’agit bien de protection. L’exposition trop précoce à des contenus inappropriés a des conséquences sérieuses sur le développement de l’enfant et de la société.

L’étude OpinionWay nous révèle que 79% des parents pensent que la question de la protection des enfants sur Internet n’est pas suffisamment abordée par les hommes et femmes politiques. En outre, 66 % d’entre eux considèrent que les mesures politiques ne sont pas suffisamment efficaces pour protéger les enfants des risques d’Internet. Et pourtant, ce volet du débat est encore largement ignoré.


 

Qwant Junior

Qwantjunior.com

L’équipe du moteur de recherche Qwant annonce une version Junior de son moteur de recherche, lequel proposerait plusieurs éléments de sécurité.
La société Qwant annonce via son blog officiel la disponibilité d’un moteur de recherche spécialement conçu pour les enfants. Pour la société française, l’objectif est une nouvelle fois de faire de l’ombre à son éternel concurrent Google.

L’équipe explique notamment que ce moteur de recherche assure : « le respect de la vie privée des internautes (Qwant Junior ne conserve pas l’historique de recherche des enfants) et la neutralité des résultats. Il est dépourvu de traçage, de publicité et de produits marchands. »

Deux versions ont été conçues. La première, accessible depuis junior.qwant.com est destinée aux salles de classe et son accès nécessite un code spécifique émanant de l’Education nationale. A la maison, il est en revanche possible d’essayer Qwantjunior.com. Ce dernier inclut les tendances du jour en page d’accueil ainsi que des suggestions de recherche pour les enfants;

Publicités

Une réflexion sur “La protection des enfants sur Internet : une question politique peu abordée

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s