Répondant à Trump, l’Allemagne conseille aux USA de «produire de meilleures voitures»

Le président élu américain Donald Trump

Berlin réagit fermement à la menace du président élu américain Donald Trump de frapper un constructeur automobile allemand d’une taxe d’importation de 35%.

Donald Trump, le président élu américain, a menacé d’imposer un droit de douane important aux voitures BMW fabriquées pour le marché américain dans une usine mexicaine, qui devrait commencer à fonctionner en 2019. « Ils peuvent construire des voitures pour les États-Unis, mais ils paieront un impôt de 35 % sur chaque voiture qui viendra aux États-Unis », a déclaré M. Trump dans une interview, accordée au journal allemand Bild.

M. Trump a proposé à BMW de construire une usine aux États-Unis et non pas au Mexique. « Ce serait beaucoup mieux pour eux et pour nos efforts », a-t-il estimé.

L’usine devrait ouvrir en 2019 pour produire la berline BMW Série 3. Le constructeur affirme que la production est destinée au marché mondial, pas exclusivement aux États-Unis. L’usine au Mexique complétera les sites de production existant en Allemagne et en Chine. Trump a également accusé les constructeurs automobiles allemands de comportement injuste. Selon lui, il y a une Mercedes-Benz devant chaque maison dans certaines rues américaines. « Combien de Chevrolet voyez-vous en Allemagne ? Pas beaucoup, peut-être aucune, vous ne voyez rien là-bas, c’est une voie à sens unique », a souligné Donald Trump. Il a également fait savoir qu’il soutenait l’idée de libre-échange, mais pas à n’importe quel prix : « Cela doit être une affaire bénéfique pour moi ». Le vice-chancelier allemand et ministre de l’Économie, Sigmar Gabriel, a riposté répondant que « les États-Unis doivent construire de meilleures voitures ». Le ministre allemand a également appelé à prendre une position plus forte dans les négociations commerciales avec Trump. « Nous ne sommes pas faibles ou inférieurs », a déclaré M. Gabriel.

Le vice-chancelier allemand a également souligné que l’imposition des droits de douane, proposés par le président élu américain, rendrait « l’industrie automobile américaine pire, plus faible et plus coûteuse ».

À Francfort, les actions BMW ont chuté de 1,42 % après les déclarations de Donald Trump, tandis que les titres Daimler AG ont reculé de 1,31 % et le prix des actions Volkswagen a baissé de 1,27 %. Après les menaces de Donald Trump d’imposer des droits de douane, Ford a renoncé à un plan de construction d’une usine de 1,6 milliard de dollars au Mexique et a promis de créer 2 000 emplois aux États-Unis. General Motors, à son tour, n’a pas l’intention de déplacer sa production de voitures du Mexique aux États-Unis, a déclaré la PDG de l’entreprise, Mary Barra.                   sputniknews.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s