Affaire Bygmalion, le parquet demande le renvoi de Sarkozy en correctionnelle

Comme treize autres mis en examen, le candidat à la primaire de la droite devrait être traduit devant ses juges, dans l’affaire du dépassement du plafond des dépenses de la campagne présidentielle de 2012.

Le dépassement atteint 28,5 millions d’euros, au-dessus du plafond autorisé qui était de 22,5 millions, soit un total de dépenses de plus de 50 millions d’euros. Dépenses dissimulées au moyen d’une vaste escroquerie, reposant sur l’émission de fausses factures pour des prestations fictives, le tout orchestré par la société Bygmalion et sa filiale Event et Cie, organisatrice des réunions publiques du candidat.

Les juges d’instruction disposent à présent d’un délai d’un mois pour rendre leur ordonnance et suivre ou non les réquisitions du parquet. Lesquelles retiennent, à l’encontre des mis en examen, les délits de faux, abus de confiance, escroquerie ou complicité et complicité de financement illégal.

Il est en outre reproché aux suspects d’avoir « omis de respecter les formalités d’établissement du compte de campagne » et d’avoir « fait état, dans le compte de campagne ou dans ses annexes, d’éléments comptables sciemment minorés ».

Cà sent le roussi pour Sarkozy

Une annonce qui tombe bien mal, peu de temps après celle de sa candidature à la primaire de la droite. L’éventualité du renvoi de l’immense timonier en procès, devant ses juges, avant l’élection présidentielle, a manifestement été sous-estimée par son entourage. Bien que lente à exercer sa fonction, la justice avance et pourrait bien compromettre les ambitions de l’agité.

Si les juges confirment le renvoi, requis par le parquet le 30 août dernier, les projets de Sarkozy, de retrouver l’immunité présidentielle en mai 2017, seront sérieusement compromis. Qui plus est, dans ces conditions, sa participation à la primaire, qui risque de ternir considérablement l’image de la droite, pourrait être remise en cause par une partie de son propre camp, notamment sous l’influence des gaullistes, qui vivent très mal la réémergence de Sarkozy, dans le contexte actuel.

Faisons cependant confiance au procédurier Sarkozy pour utiliser tous les recours possibles, il a le fric pour çà, afin de se tirer d’affaire et participer aux deux tours de la primaire de la droite les 20 et 27 novembre. Question de survie.

Quoi qu’en pensent ses fanatiques, çà commence à sentir le roussi pour lui.

Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s