Ces jobs que les robots n’auront pas

https://i0.wp.com/www.ladn.eu/wp-content/uploads/2016/09/robot-workforce-820x360.jpg

Dans un TED, Anthony Goldbloom, CEO de la startup Kaggle, fait le point sur les emplois menacés par l’intelligence artificielle (IA).

 

Le sujet a fait couler beaucoup d’encre et nourrit les pires craintes : les méchants robots vont voler nos emplois. Mais qui est réellement menacé et pourquoi ? Fort de son expérience dans le machine learning le fondateur de la startup Kaggle nous livre sa vision.

Remettant en exergue le fait que l’université d’Oxford prévoit que 2 postes sur 3 seraient menacés par les machines, Anthony Goldbloom confirme que les progrès en intelligence artificielle ont été incroyables au point de pouvoir corriger une dissertation avec la même qualité qu’un professeur, ou d’identifier les problèmes ophtalmologiques à la manière d’un médecin. Ceci à une différence près… un professeur lirait 10 000 dissertations en 40 ans de carrière, une machine, des millions en quelques minutes. Un ophtalmologiste verrait 50 000 yeux en 40 ans, la machine, encore une fois, des millions en quelques minutes. Nous ne pouvons pas gagner le combat sur les tâches répétitives à fort volume…

 

Un robot corrige une copie aussi bien qu’un professeur mais le professeur lit 10 000 dissertations en 40 ans de carrière, le robot, des millions en quelques minutes…

Anthony Goldbloom, CEO, Kaggle

Rassurons-nous, nous ne sommes pas encore bons à jeter. Comme l’explique l’orateur, les robots ne peuvent pas (encore) gérer ce qu’ils n’ont pas déjà vu de nombreuses fois. Notre capacité à connecter des informations apparemment disparates pour résoudre des problèmes inconnus créerait notre singularité face à l’intelligence artificielle.

Pour prédire l’impact de la robotisation sur nos emplois le fondateur de Kaggle propose que chacun se pose deux questions très simples :

  • Dans quelle mesure cet emploi peut-il être réduit à des tâches répétitives et nombreuses ?
  • Dans quelle mesure nécessite-t-il la gestion de nouvelles situations ?

https://i0.wp.com/www.ladn.eu/wp-content/uploads/2016/09/maxresdefault-820x0.jpg

Le raisonnement est bon et semble logique mais n’oublions pas que les dernières avancées en termes d’intelligence artificielle (IA) dessinent un robot de plus en plus créatif. C’est par exemple le cas de la première mélodie créée par l’IA de Google, ou de l’énigmatique nomination d’une IA comme directeur de création chez l’agence McCann au Japon.

Dans le pire des scénarios nous pourrons encore nous tourner vers le projet de revenu de base qui nous laisserait tranquillement entreprendre et créer pendant que les robots travaillent pour nous… Cette idée ne nous déplaît pas.

Le TED d’Anthony Goldbloom

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Ces jobs que les robots n’auront pas

  1. Bonjour Mustapha,

    Tu sembles avoir tendance à aider le bourreau à faire le nœud de la corde qui va te pendre … 
    Après les farces de Sinouhé, celles du MFRB !
    A moins que tu ne fasses de la sous-traitance pour les lobbies de Palo Alto ?
    Trêve de plaisanterie …

    Les phases historiques d’incertitude peuvent pousser le citoyen, individuellement ou collectivement, à s’accrocher à la première bouée de sauvetage (en apparence) venue en y sacrifiant non seulement les bases d’un esprit critique sain et vital mais parfois le bon sens le plus élémentaire.
    Le MFRB n’est un mouvement citoyen qu’en façade. Il constitue en fait la patte blanche de loups ultralibéraux canadiens aux services de lobbies financiers et bancaires très puissants … comme la banque Lazard, familière des magouilles en coulisses de la haute finance transatlantique et pour qui travaille … Daniel Cohen, tête pensante du MFRB. Hum !?
    Idem pour la fondation Jean Jaurès.
    Commences-tu à sentir cette odeur d’oignon ?

    Michel Collon a déjà dénoncé depuis un petit temps tout ce petit monde de la fausse gauche française et du vrai banditisme financier transatlantique (Cohen, DSK, Védrine et tout le tralala, c’est connu).

    Le revenu de base ne constitue en rien un outil social au service du citoyen, au contraire. Il s’agit fondamentalement d’une bouée de sauvetage temporaire d’un système bancaire à l’agonie s’effondrant dans les taux négatifs et une spirale financière qui aboutira à l’anéantissement historique du capitalisme, annoncé depuis l’effondrement de son concurrent communiste.

    Pour de plus amples détails sur cette magouille ultralibérale à mille lieues des intérêts citoyens, je t’invite à lire les commentaires aux derniers articles publiés sur le blog de Guy Valette (un autre adhérent actif du MFRB) intitulé Alernative21 (s’il ne les a pas censurés car il ne les publie pas tous, uniquement ceux qui ne le gênent pas trop).
    http://alternative21.blog.lemonde.fr/2016/07/12/le-revenu-dexistence-un-puissant-moyen-de-redistribution-sans-stigmatiser-ni-spolier/

    http://alternative21.blog.lemonde.fr/2016/07/06/comment-securiser-et-renforcer-notre-systeme-social-avec-le-revenu-dexistence/

    J’espère que la lecture de ces commentaires te mènera à une approche plus réaliste de cet artifice financier du revenu de base et à une vision moins candide du MFRB en particulier mais surtout des coulisses de la finance planétaire en général.
    Si ces commentaires attirent ton attention, tu pourras prolonger l’exercice de ta curiosité sur le site de Podemos France où sont également accessibles des commentaires qui ne subissent pas la censure de la pensée unique du site sectaire du MFRB.

    http://podemosfrance.info/2015/12/15/le-revenu-garanti/#comment-1083

    Dans un registre proche et sur un ton plus posé, les 70 commentaires à l’article suivant du Monde Diplomatique offrent également un certain intérêt.

    http://blog.mondediplo.net/2016-02-29-L-utopie-du-revenu-garanti-recuperee-par-la

    Bonne lecture.
    Cordialement,
    pascal

    J'aime

  2. Bonjour Pascal,
    je ne suis pas aussi naif que cet article te le laisse penser…
    je pointe seulement du doigt le futur que j’entrevois par le bout de ma lunette étriqué!
    question: quel avenir économique (pour le peuple) entrevoit tu ?
    __________________
    enfin, par le passé j’ai dénoncer aussi ici et là, cet outil d’asservissement remplaçant la liberté économique dont le peuple disposait durant l’ère industrielle… ère révolue sous nos contrées.
    merci de ton intérêt, cordialement.

    J'aime

  3. Bonne journée à toi Mustapha.
    Il me semblait simplement opportun de relever que ce lien vers le MFRB n’avait quasi rien à voir avec le reste de l’article et constituait un artifice de lobbying purement gratuit (et suspect) pour ce piège à gogos du revenu de base.
    Bonne continuation.
    Cordialement,
    pascal

    J'aime

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s