Tokyo diffuse une vidéo montrant l’intrusion territoriale de centaines de navires chinois, Pékin appelle ses citoyens à se préparer à une guerre en mer

© AFP


Rien ne va plus en mer de Chine orientale – Une semaine après que le Japon s’est vocalement plaint à la Chine sur ce qu’il a allégué était une flotte de 300 navires chinois repéré près du territoire contesté des îles Senkaku dans la mer de Chine orientale, avec le vice – ministre des Affaires étrangères Shinsuke Sugiyama convoquant l’ ambassadeur Chinois Cheng Yonghua pour indiquer que l’incident avait porté atteinte à la souveraineté du Japon, la garde côtière japonaise a publié une vidéo montrant des centaines de navires chinois qui naviguent sur le territoire litigieux. Les images aériennes(carte ci dessus)  indique le niveau élevé de tension dans la région.

Les îles Senkaku sont administrées par le Japon mais sont revendiquées par la Chine. L’incident a ajouté du carburant aux tensions entre Tokyo et Pékin.

Dans une autre escalade notable, le week – end , le gouvernement japonais a annoncé qu’il allait déployer  des missiles sol-mer avec une portée de 300 kilomètres (186 miles) pour protéger les îles isolées de la nation, y compris les iles Senkaku, le journal Yomiuri a rapporté, sans dire où il a obtenu l’information. .

Le journal Chinois nationaliste Global Times a immédiatement répondu, en disant:que  «la décision du Japon de déployer des missiles sol-mer avec une portée de 300 kilomètres pour couvrir les îles en litige montre que le pays opte peut être pour un glissement vers une posture offensive, selon les analystes.

Voici des précisions : 

Au milieu des tensions en cours dans la mer de Chine orientale, la garde côtière du Japon a publié la vidéo montrant les navires chinois entrant dans les eaux contestées près des îles Senkaku.

Au cours du week-end, les rapports ont fait surface que Tokyo a des plans pour développer de nouveaux missiles sol-mer pour être déployés à la pointe sud de la préfecture d’Okinawa. Avec une distance de 186 miles, les projectiles pourraient facilement atteindre les Senkakus.

«À la lumière des actes de provocation répétés de la Chine autour des îles Senkaku, le Japon vise à accroître la dissuasion avec une meilleure capacité de frappe à longue portée», a déclaré le journal japonais Yomiuri Shimbun.

Le lundi, la Garde côtière du Japon a publié des images qui prétendent montrer ces provocations.

Survenant Prétendument entre le 5 et 9 Août, les 28 documents vidéo distinguent les violations des eaux territoriales revendiquées par le Japon. Les infractions comprennent plusieurs bateaux de pêche chinois, mais aussi la côte chinoise navires de garde.

« Votre équipe a pénétré dans les eaux territoriales de notre pays », dit un message électronique envoyé par le navire de patrouille japonais Aguni à l’un des navires chinois, selon le Japan Times.

« Le passage non innocent dans les eaux japonaises n’est pas autorisé. Sortez de cette zone immédiatement. »

Selon un communiqué publié par la Garde côtière japonaise, Jusqu’à 15 navires de la garde côtière chinoise et environ 200 bateaux de pêche chinois ont été repérés près des îles Senkaku plus tôt dans le mois, ce qui a mené Tokyo à déposer une protestation contre Pékin plusieurs fois. 18 navires chinois étaient équipés de mitrailleuses.

« Les mesures prises par la partie chinoise comme celle-ci, qui vont aggraver la situation, n’est pas tolérable », a déclaré le communiqué.

Pékin revendique la propriété des îles, qui sont connues en chinois comme les Diaoyus, datant de leur découverte au 14ème siècle. Tokyo soutient que la chaîne l’appartient formellement entre 1895 et la fin de la Seconde guerre mondiale, quand elles ont été « cédées » aux Etats-Unis avant d’être retournées en 1971.

Les îles sont considérées comme riches en ressources énergétiques.

Le Japon a pris le parti des Etats-Unis et leurs alliés du Pacifique dans les différends territoriaux dans la mer voisine de Chine du Sud, où la Cour d’arbitrage basée à La Haye a récemment rejeté les allégations de  ligne nine-dash de Pékin

source + médias


Pendant ce temps les chinois se préparent à la guerre, Pékin appelle ses citoyens à se préparer à une guerre en mer :

YouTube/The Japan Times


Sur fond de litige territorial qui l’oppose à d’autres Etats asiatiques, la Chine fait face à des problèmes de sécurité nationale qui lui font prêter le flanc à une menace potentielle à sa souveraineté.

Les Chinois devraient se préparer à une guerre en mer afin de protéger la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays, a déclaré le ministre chinois de la Défense Chang Wanquan, lors de l’inspection des zones côtières dans l’est de la Chine.

Il a également souligné les graves problèmes de sécurité nationale, notamment en mer, qui persistent actuellement.

« L’armée, la police et le peuple doivent être prêts à se mobiliser pour protéger la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays », a martelé le ministre de la Défense.

Outre cela, M.Wanquan a ordonné de promouvoir les cours de défense civile pour les citoyens chinois.

Le litige territorial opposant la Chine et d’autres Etats d’Asie se poursuit depuis plusieurs années. Des revendications sur certains territoires situés en mer de Chine méridionale, entre autres, les îles Paracels et les îles Spratleys riches en hydrocarbures, ont été émises par la Chine, Taïwan, le Vietnam, les Philippines, le Brunei et la Malaisie.

Pékin refuse de reconnaître la légitimité de la décision de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye qui affirme que la Chine ne possède aucun droit historique sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale dans les limites de la ligne en neuf traits.

Source

Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s