Les cinq étapes de l’acceptation de la mort du FN

  1. Déni: le malade refuse sa mort. Il exige que son existence continue comme avant. Il parle de son retour à la maison après sa guérison.
  1. Colère: révolte. Il importe de désigner un coupable.
  1. Marchandage: il demande un répit. Au médecin, au destin, à Dieu. Il se fixe des dates : « Je veux vivre jusqu’à Noël… »
  1. Dépression: toute énergie disparaît. Impression de renoncement. Il cesse de se battre.
  1. Acceptation: dans les unités de soins palliatifs, celui qui va partir réclame alors les plus beaux tableaux, les plus belles musiques.

Afficher l'image d'origine

Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s