Nuit debout acclame Varoufakis, chahute Gattaz et expulse Finkielkraut

C’est une soirée particulièrement agitée qu’ont vécue samedi 47 mars (16 avril) les participants de la dix-septième Nuit debout, entre applaudissements et huées.

Acte 1 : Varoufakis acclamé

A la tombée de la nuit, un intervenant pas comme les autres est monté à la tribune pour s’exprimer quelques minutes : l’ancien ministre des finances grec Yanis Varoufakis, hérault de la lutte antiaustérité, venu « apporte[r] la solidarité d’Athènes » au mouvement de la place de la République à Paris.

M. Varoufakis a dressé un parallèle entre Nuit debout et l’occupation de la place Syntagma d’Athènes pendant quatre-vingt-dix nuits, en 2011, quatre ans avant l’arrivée au pouvoir de la Syriza par les urnes. « Ce fut un séisme. Nous avons changé la politique en Grèce, mais aussi en Europe. »

Yanis Varoufakis a critiqué la loi sur le code du travail et le président François Hollande, l’accusant d’avoir renié ses engagements antiaustérité et de vouloir « dévaloriser le travail » pour « ressusciter le capitalisme ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s