BNP Paribas condamnée à 187.500 euros d’amende pour tromperie commerciale

Le Mot de Mustapha Menier: La justice est d’une clémence admirable en ce moment, entre Saal, Magimel et la BNP, je ne peut que le constater! sinon, je lis beaucoup d’article en ce moment faisant état de l’effondrement financier, soyons honnête il a déjà eu lieu, regarder derrière vous puis regarder devant vous… quelles sont vos perspectives, vos espoirs à l’heure d’aujourd’hui? alors bien entendu que l’effondrement n’est pas fini, il ne manque plus que la cerise sur le gâteau et ni l’une ni l’autre ne nous concerne, a moins bien sur que vous ayez pris certain devant.

Afficher l'image d'origine


Le logo de la BNP Paribas devant une agence.


LLP: Voici une énième condamnation de banque pour arnaque et tromperie au consommateur avec des amendes assez ridicules vus les enjeux et la gravité de ces délits, répétés sans vergogne, malgré la crise . Les banksters sont tellement puissants qu’ils ne peuvent plus tomber…


La banque française a écopé de l’amende maximale. BNP Paribas a été condamnée ce lundi pour tromperie commerciale à une amende d’un montant de 187.500 euros par le tribunal correctionnel de Paris. En cause, son produit d’épargne « BNP Garantie Jet 3 ».

La BNP Paribas devra également « publier le jugement de condamnation dans les journaux Le Parisien et Les Échos », « indemniser les consommateurs trompés au titre de leur préjudice moral » et leur rembourser les « frais de gestion », a indiqué dans un communiqué le cabinet d’avocats Constantin-Vallet défendant plusieurs parties civiles dans ce procès.

Des promesses non tenues

Plusieurs épargnants avaient porté plainte à partir de 2012 contre l’établissement qui leur avait vendu à l’été 2001 le produit « Jet 3 », qui promettait de faire « décoller » leur épargne.

Les souscripteurs pouvaient espérer un triplement en dix ans, ou au moins récupérer leur mise quel que soit le niveau de la Bourse. Or en 2011, les épargnants ont découvert que leur capital n’avait pas tenu ses promesses et avait été même amputé de divers frais à hauteur de 10 % environ.

« Cette condamnation permet à l’ensemble des autres consommateurs qui ont souscrit au produit « BNP Garantie Jet 3 », soit environ 11.000 personnes, d’agir en responsabilité civile devant le tribunal de grande instance de Paris avant le 19 juillet 2016 afin de solliciter une condamnation similaire », assure le cabinet Constantin-Vallet.

L’établissement bancaire a pour sa part déclaré prendre « acte de la décision de justice de ce jour qui concerne des faits datant de 15 ans » et se réserver « le droit de faire appel ».

La BNP lourdement condamnée dans l’affaire JET 3 – les 11.000 victimes peuvent aujourd’hui saisir les tribunaux être indemnisées

— Me CONSTANTIN-VALLET (@ccvavocat) April 11, 2016

BNP JET 3, les consommateurs ont jusqu’au 19 juillet pour agir en responsabilité et être indemnisés https://t.co/SlthpIS3sl

— Me CONSTANTIN-VALLET (@ccvavocat) April 11, 2016       L’établissement bancaire a pour sa part déclaré prendre « acte de la décision de justice de ce jour qui concerne des faits datant de 15 ans » et se réserver « le droit de faire appel ».

Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s