L’Assemblée aux trois-quarts vide vote la constitutionnalisation de l’état d’urgence

Le Mot de Mustapha Menier: Faut il y voir la consécration de l’abstentionnisme !? oui, mais pas seulement…


Par Arthur Berdah
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 18 juin 2015.

L’article premier du projet de révision constitutionnelle a été adopté à 22 heures lundi soir en l’absence de 441 députés.

Tandis que le projet de révision constitutionnelle porté par l’exécutif ne cesse de déchirer la classe politique, l’Assemblée nationale a finalement adopté l’inscription de l’état d’urgence dans le texte suprême tard lundi soir. Par 103 voix contre 26 et 7 abstentions, ce vote s’est fait après plusieurs heures de débat au sein de l’hémicycle. Mais, surtout, il s’est fait en l’absence de 441 députés – ce qui représente plus de trois-quarts des élus du palais Bourbon.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s