Douce Felicité

Jamais, O grand jamais il ne m’aura été donné d’entendre si mélodieuse homélie… près de dix années se sont écouler depuis sa découverte, pourtant elle me procure toujours cet identique bienfait. Aimer ou taisez vous à jamais!

Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s