La Chine et les Etats-Unis peuvent oeuvrer à bâtir un meilleur système financier mondial

La Chine et les Etats-Unis peuvent tout à fait oeuvrer de concert pour améliorer le système financier international, ce qui permettra d’atteindre un niveau de développement économique stable et durable pour la planète, ont estimé plusieurs experts et officiels lors d’un récent symposium à New York.

L’intégration économique entre ces deux puissances croissant parallèlement à leur influence sur le reste du monde, cette coordination des politiques économiques est de plus en plus importante, a ainsi noté le vice-ministre chinois des Finances, Zhu Guangyao, lors de ce symposium baptisé « Bâtir le système financier du XXIe siècle : un programme pour la Chine et les Etats-Unis ».

Les deux pays ont une énorme influence sur le système financier mondial, a rappelé à cette occasion Frank Newman, ancien sous-secrétaire au Trésor sous Bill Cinton. « La capacité des deux parties à gérer rapidement et en bonne coopération les questions financières internationales est très importante », a-t-il souligné.

Trois tendances majeures affectant les marchés doivent être scrutées de près, a averti Christopher Giancarlo, membre de la Commission fédérale de régulation des marchandises à terme (CFTC) : une ingénierie financière sans cesse en transformation, une liquidité boursière tendue et un domaine d’intervention très large des banques centrales sur les marchés.

« Réussir à bien gérer ces défis sera déterminante pour la bonne santé et la vitalité des marchés financiers mondiaux », a noté M. Giancarlo. Pour lui, si les Etats-Unis et la Chine « expérimentent des phases de développement financier différentes, nous partageons une détermination commune à continuer d’améliorer les marchés et les économies ».

Vu ces différences, a renchéri Hal Scott, directeur du programme sur les systèmes financiers internationaux à la Faculté de droit de l’Université de Harvard, il est crucial d’avoir une compréhension mutuelle. « La coopération sino-américaine sur les questions économiques va avoir une influence sur le monde. Je pense que nous avons besoin de la renforcer via un mécanisme afin de la faire progresser encore plus », a-t-il préconisé.

De fait, les deux pays ont déjà bien progressé sur la mise en place d’un tel mécanisme de dialogue bilatéral. Le 7e Dialogue stratégique et économique sino-américain (S&ED), qui s’est tenu en juin dernier à Washington, a ainsi produit de nombreux résultats dans des domaines économiques variés, dont la promesse d’établir des secteurs financiers plus stables et plus ouverts dans les deux pays.

Le dernier S&ED a d’ailleurs été salué lors du symposium new-yorkais, chacun y voyant le fondement du succès de la prochaine visite aux Etats-Unis du président chinois Xi Jinping (22-25 septembre).

La rencontre entre Xi Jinping et Barack Obama « offre une nouvelle opportunité d’importance stratégique de promouvoir la coopération sino-américaine. Elle favorisera des ajustements et des améliorations de l’architecture du commerce et de la finance internationales », a souligné M. Zhu.

« D’un côté, la Chine a promis de poursuivre sa réforme du mécanisme de taux de change (…) et d’accroître la flexibilité de ce mécanisme afin de donner un plus grand rôle au marché. De l’autre, les Etats-Unis se sont engagés à continuer de promouvoir un type de croissance forte, durable et plus équilibrée, caractérisée par plus d’investissements et d’épargne nationale », a ajouté le ministre.


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s