Fermer

Qwant « made in France » l’alternative à Google

Google est de loin le moteur de recherche dominant en France (plus de 90 % de parts de marché), mais nombre d’internautes cherchent aujourd’hui des alternatives. Voici donc une sélection de 6 moteurs de recherche alternatifs que vous pourrez tester.

Grâce à ses algorithmes à la qualité incontestable et à une ergonomie longtemps inégalée, Google s’est imposé presque partout dans le monde comme le moteur de recherche incontournable, que les internautes utilisent aussi bien par choix que par réflexe. Mais la puissance de l’entreprise américaine et sa main-mise sur les données personnelles des internautes peut faire peur.

D’un point de vue plus sociétal, le fait que tous les internautes arrivent peu ou prou aux mêmes résultats pour les mêmes questions peut aussi avoir des effets que l’on mesure encore mal, en terme de diversité des connaissances et des opinions. La puissance de Google est autant économique et technologique que culturelle.

Que ce soit pour mieux protéger sa vie privée ou par militantisme contre l’hégémonie d’un acteur accusé d’abuser de sa position dominante, il y a beaucoup de raisons différentes de chercher à se rendre indépendant de Google. Si vous recherchez une alternative à Google, voici donc Qwant!

Qwant est le concurrent « made in France » de Google. Lancé en 2013 après deux ans de développement, le moteur de recherche a connu sa première véritable mue au printemps dernier puis a lancé des déclinaisons spécialisées de son outil : l’une d’entre elles présente un habillage très minimaliste (Qwant Lite), tandis qu’une autre est pensée pour être utilisée par les enfants, avec un filtrage des résultats (Qwant Junior).

Si Qwant mise en France sur le fait d’être un service français pour essayer de séduire les internautes, d’autres arguments plus fondamentaux sont à mettre en avant. Outre la refonte générale du site il y a un peu moins d’un an, justifiée par des considérations de lisibilité, d’esthétique et d’efficacité, la société met en avant son respect scrupuleux de la vie privée des internautes avec une collecte de données personnelles aussi minime que possible.

Doté depuis 2015 d’un design adaptatif (« responsive design »), c’est-à-dire dont l’interface s’adapte aux dimensions de l’écran, Qwant arbore une page d’accueil fournie, avec une barre latérale incluant les options de tri d’une recherche (web, photos, vidéos, etc) et une mosaïque centrale indiquant les tendances du jour (il s’agit de l’actualité ou des nouvelles de Qwant lui-même).

Des suggestions sont proposées lors de la recherche, à mesure que la requête est tapée au clavier. Outre les rubriques habituelles, un onglet particulier, baptisé « carnets », est dédié à des contenus organisés par thème. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une recherche mais plutôt d’une exploration d’un sujet, qui peut aller de Tolkien à l’économie, en passant par le support, le respect de la vie privée et la musique.

Contrairement aux autres moteurs, Qwant affiche ses résultats sur plusieurs colonnes côte à côte. La première regroupe les résultats issus du web, la deuxième est un encadré synthétique issu de Wikipédia présentant le profil de ce qui est recherché, la troisième liste les liens en rapport avec l’actualité et la quatrième montre l’intérêt des internautes sur ce sujet en mettant en lumière l’activité sur les réseaux sociaux.


Qwant Junior, un moteur de recherche sûr pour vos enfants

Qwant annonce la sortie officielle d’une version pour enfants de son moteur de recherche. Cette déclinaison, baptisée Qwant Junior, se veut plus sûr pour le jeune public.

Après de longs mois de développement, Qwant Junior est désormais accessible à tous. L’entreprise fondée par Jean-Manuel Rozan et Éric Leandri vient en effet de dévoiler ce vendredi une déclinaison pour enfants de son moteur de recherche, qui fournira des résultats adaptés à un jeune public, âgé de six à treize ans, en excluant de ses pages les contenus qui pourraient les heurter.

Qwant Junior

À première vue, les filtres mis en place par Qwant fonctionnent assez bien.

Les tests que nous avons menés sur des noms courants de sites pornographiques, des mots-clés pour adultes ou des espaces réputés pour leur violence, leur sadisme ou leur caractère morbide ont été passés avec succès. Nous avons quand même constaté, dans le cas de YouPorn, une indication sur le côté indiquant qu’il s’agit d’un site porno (aucun lien n’est toutefois proposé) et, dans le cas de 4Chan, un lien inactif.

Publicités

2 réflexions sur “Qwant « made in France » l’alternative à Google

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Revenir en haut
%d blogueurs aiment cette page :