DT-Polio – Refus de vaccination : le tribunal de Strasbourg relaxe les parents

vaccins_relaxe


C’est une première décision de justice qui annonce une évolution de la jurisprudence dans ce domaine. Bravo aux parents qui ont su résister aux pressions insoutenables exercées sur eux pour leur faire accepter la vaccination de leur enfant de 14 mois à peine. Ce qui est inexplicable autrement que par des arguments obscurs, c’est la large disponibilité des vaccins hexavalents et la rupture totale des stocks de vaccins trivalents DTPolio. Ne dit-on pas que qui peut le plus peut le moins ? Il n’y a qu’à retirer 3 valences à l’hexavalent et le DTPolio sera de nouveau disponible. C’est là encore un des aspects de la faillite morale du monde moderne.


Le tribunal de Strasbourg a finalement relaxé les parents qui avaient refusé de vacciner leur bébé contre le DT-Polio, seul vaccin obligatoire en France.

Un cas emblématique de la méfiance croissante vis-à-vis de la vaccination. Mickaël Lecomte comparaissait ce 9 novembre devant le tribunal correctionnel de Strasbourg (Bas-Rhin). Ce père de 36 ans avait refusé de faire vacciner son bébé contre la diphtérie, la poliomyélite et le tétanos, alors que c’est obligatoire.
Finalement, le tribunal a relaxé les parents. « Ils ont été relaxés car l’infraction n’était pas constituée au moment des faits, en raison de l’âge de l’enfant», qui n’avait alors que 14 mois, tandis que la loi impose la vaccination DT Polio avant l’âge de 18 mois, a expliqué Me Fabienne Hagemann, avocate de l’association Themis, désignée par le parquet pour représenter l’intérêt de l’enfant.

A l’origine de cette affaire, un signalement au procureur. Mickaël Lecomte et son fils ne peuvent pas rejoindre Adélaïde, militaire de profession, en mission au Gabon. En effet, le garçon n’est pas protégé contre les maladies à vaccination obligatoire en France. Une situation qui est signalée dès la première visite au centre de vaccination internationale.

Pour expliquer ce vide dans le carnet de santé, le père avance plusieurs arguments. Tout d’abord, explique-t-il, le vaccin obligatoire (DT-Polio) n’est plus commercialisé depuis 2008. En fait, il fait l’objet d’une rupture de stock. Seules des versions « combinées » à d’autres valences sont disponibles.

L’autre reproche que fait Mickaël Lecomte au milieu médical, c’est la pression qu’il exerce sur sa famille. « On vous fait peur, on vous culpabilise, on vous fait des chantages, des menaces pour que vous cédiez, explique-t-il à BFM TV. Mais moi, je n’ai eu aucune explication scientifique. (…) On ne nous donne aucune information : ni la composition, ni la fabrication. Ce n’est pas une relation de confiance avec le médecin. »

La vaccination avec le DT-Polio reste obligatoire en France. Toute personne refusant de s’y soumettre risque six mois de prison et 3 750 euros d’amende. Mais cette situation pourrait évoluer.
La députée PS Sandrine Hurel devrait rendre prochainement un rapport sur la politique vaccinale en France. Elle statuera notamment sur une éventuelle levée de l’obligation. De son côté, l’Académie nationale de médecine a clairement tranché : à ses yeux, « la réponse est clairement non », même si le nombre de valences obligatoires devrait évoluer.

Julien Prioux Source : Pourquoi docteur.fr

Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s