FMI : La Chine doit redoubler d’efforts pour contrôler sa démographie

Le Quotidien du Peuple en ligne | Rédacteurs :Yishuang LIU, Guangqi CUI

Afficher l'image d'origine


Il est peu probable qu’une politique démographique plus détendue puisse stimuler le taux de naissance du pays, alors que d’autres mesures, comme encourager les femmes et les personnes âgées à travailler, sont essentielles pour résoudre les problèmes d’une société vieillissante, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Ce commentaire intervient, après la décision du gouvernement chinois de permettre aux couples d’avoir deux enfants sous la pression de la politique de l’enfant unique, qui pourrait endommager la structure de la population de la nation, miner la croissance potentielle du PIB et paralyser le système des retraites. Le FMI n’a pas donné de prévision exacte sur la manière dont la nouvelle politique du pays fera évoluer le taux de fécondité. Les différents programmes politiques devraient cependant avoir une incidence sur les dépenses liées à l’âge d’ici 2050 et 2100.

La dernière projection de la population publiée par les Nations Unies, montre qu’un taux de fécondité plus élevé dans les pays développés pourrait réduire les dépenses des retraites et des soins médicaux de 21,4% du PIB à 20,6% en 2050. Une augmentation de la présence des femmes sur le marché du travail, aidera également à la réduction des dépenses de l’ordre de 20,1% en 2050. De plus, d’autres options, telles qu’un taux de migration plus élevé, l’emploi des personnes âgées et la retraite retardée auraient des effets similaires. Le résultat est similaire dans les pays moins développés, et l’adoption de ces politiques exercerait un impact beaucoup plus large en 2100 qu’en 2050.

Le Fonds monétaire international a constaté qu’une progression de la fécondité en Chine, réduirait les dépenses des retraites et des soins médicaux de seulement 0,6% en 2050 (l’augmentation de l’emploi des femmes sur le marché du travail de 0,7%, et le vieillissement de la population active de 1%). Le rapport a montré aussi que les taux de naissance et de mortalité étaient toujours sous-estimés pas les démographes. Selon les prévisions de l’ONU, le taux de fécondité en Chine était de 1,75 au milieu du siècle, en réalité, il a déjà chuté en se situant entre 1,4 et 1,5.

Cette tendance aura à long terme un impact majeur sur la croissance de la population en Chine, où de nombreuses femmes seront plus préoccupés par leur emplois et leur carrière, que d’avoir une une grande famille. Les économistes ont appelé le gouvernement chinois à redoubler d’efforts, et de prendre d’autres mesures, pour répondre à la conséquence terrible d’une population vieillissante.


À lire aussi :
Publicités

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s