Ma fille est victime du vaccin Meningitec

LE PLUS. Ils ont tous vacciné leurs enfants contre la méningite et tous témoignent des mêmes effets secondaires. 240 familles ont décidé de porter plainte contre le distributeur français du Meningitec. Parmi elles, Coralie M., à l’origine d’une pétition sur Change.org. Sa fille a été vaccinée avec un lot défectueux, depuis retiré du marché. Elle témoigne.

En février 2014, mon médecin m’a prescrit un vaccin contre la méningite pour ma petite fille, qui avait alors 13 mois. Il ne m’a rien expliqué, mais je lui faisais confiance. Après tout, c’était lui, le professionnel de santé.

Quelques heures après l’injection, ma fille a commencé à avoir de la fièvre. Je ne me suis pas inquiétée outre mesure, puisque cela est très courant après une vaccination. Mais elle a commencé à avoir des éruptions cutanées et des douleurs abdominales quotidiennes. Un jour, elle s’est retrouvée couverte de boutons, avec une fièvre qui ne baissait toujours pas.

Auparavant, ma fille faisait ses nuits et mangeait parfaitement. Du jour au lendemain, j’ai eu l’impression de me retrouver avec un autre bébé, qui ne dormait plus et que j’avais du mal à nourrir.

Pourquoi personne ne m’a avertie du retrait du vaccin ?

Inquiète, je suis allée voir plusieurs médecins, qui formulaient chacun un diagnostic différent, ou me disaient qu’ils ne savaient pas à quoi cela était dû.

Totalement perdue, j’ai pris le carnet de santé de ma fille et ai décidé de tenter de trouver par moi-même.

Après plusieurs recherches, j’ai commencé à faire un lien entre la prise du vaccin et les symptômes. Je suis tombée des nues en allant sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Celle-ci évoquait le retrait du marché de 21 lots de Meningitec à titre de précaution, en raison d’un « problème de qualité rencontré lors de la fabrication » qui induirait des rougeurs et de la fièvre. Parmi ces lots, celui de mon bébé.

Après ce soir-là, j’ai passé une nuit blanche.
Comment était-il possible que personne ne m’ait avertie ?
Quels effets ce vaccin peut-il avoir sur ma fille ?

Mon médecin n’était même pas au courant

Le lendemain matin, j’ai déposé ma fille à la crèche et j’ai immédiatement appelé son médecin pour lui parler du retrait des lots. Et là, surprise : il n’était pas au courant. Des vaccins ont même été livrés en pharmacie après le retrait du marché.

En appelant le laboratoire CSP, qui exploitait le vaccin en France, je n’ai pas été rassurée, au contraire… La femme que j’ai eu au téléphone était incapable de me dire si ce vaccin présentait des risques pour la santé, et si oui, lesquels.

Il y a donc, dans le corps de ma petite fille, un produit que personne ne connaît ?

Nous avons porté plainte contre le laboratoire

Face à tous ces questionnements. Je me suis retrouvée extrêmement seule. Certains, dans mon entourage, me répondaient même que j’affabulais.

J’ai de nouveau dû prendre le problème en mains. En faisant des recherches sur internet, je suis tombée sur un groupe Facebook de parents qui échangeaient au sujet du Meningitec. J’ai petit à petit fait leur connaissance, et me suis rendue compte que tous nos enfants présentaient les mêmes symptômes. Comment cela est-il possible, sachant qu’on ne se connait pas et qu’on vit tous aux quatre coins de la France ?

Article en intégralité sur Leplus.nouvelobs.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s