Discours de la servitude volontaire – PDF

Le Discours de la servitude volontaire ou le Contr’un est un ouvrage rédigé en 1549 par Étienne de La Boétie à l’âge de dix-neuf ans. Sa première publication date de 1574.

Ce texte consiste en un court réquisitoire contre l’absolutisme qui étonne par son érudition et par sa profondeur, alors qu’il a été rédigé par un jeune homme d’à peine dix-neuf ans. Ce texte pose la question de la légitimité de toute autorité sur une population et essaye d’analyser les raisons de la soumission de celle-ci (rapport « domination-servitude »).

http://www.desobeissancecivile.org/servitude.pdf

Publicités

Une réflexion sur “Discours de la servitude volontaire – PDF

  1. Pour les deux trois égarés qui viendraient à passer par là (et je suis optimiste ! ) une petite synthèse du livre de La Boétie : http://diktacratie.com/les-appats-de-la-servitude/
    D’ailleurs La Boétie est une figure de proue de notre site (Diktacratie.com)…un site qui attire chaque jour des milliers de lecteurs de partout et même d’ailleurs. Des visiteurs qui aiment débattre sur le sujet et qui proposent même des petits textes et photos que nous publions…
    Je sais que certains envieux estiment que la nature populaire d’un site ne dépend pas de cela, n’est-ce pas Mustapha ! En même temps au lieu de préjuger de ce que nous sommes, de ce qu’est le peuple, de nos actions ou de nos violences, je t’invite, sans orgueil, à t’inspirer de notre collectif, pour avoir un avis plus relatif, plus partagé et plus juste sur le monde dans lequel tu vis…
    A bientôt donc…

    J'aime

    • tu n’as pas ce don cédric … celui de cerner les gens d’instinct, donc ne te fourvoie pas à essayer de me décrypter, de me jauger ! donc non je ne suis pas envieux, pourquoi le serais-je ? conscient que l’écriture n’est pas mon fort, je n’entretient pas de velléité de célébrité via ce chemin là ! pour le reste je vais prendre le temps de lire avec attention vos prochains articles ! … les appâts de la servitude et assurément une bonnebel synthèse ! si, puisqu’il est toujours question de « SI » notre rencontre ne s’était effectué via cet article sur soral, je n’aurait rien trouvé à redire ! ou presque dans tous les cas … je n’aurait usé de cette violence verbale !

      A bientôt donc…

      Mustapha Menier écrivit: Je ne juge pas, j’ose à peine jauger…

      J'aime

Laisser un commentaire ou faites un don, c'est au choix!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s